En Chine, les citoyens avec une « note sociale » basse ne pourront plus voyager en train ou en avion

Attribuer une note sociale aux citoyens

La Chine a opté pour une mesure plus que radicale pour limiter les incivilités des citoyens dans le pays. Ce dispositif va très loin et repose sur un système de « note sociale« . Actuellement en cours d’installation, le système en question existe depuis 2014 et sera opérationnel d’ici 2020. Et obligatoire. En clair, si vous vous comportez bien, vous serez bien noté. Et si vous faites de la merde, vous aurez une mauvaise note. Un drôle de système mis en place par le gouvernement de Xi Jinping et qui a de quoi faire débat. Si l’on ne sait pas vraiment où commencent les libertés des êtres humains, les chinois, eux, savent où s’arrêtent les leurs…

note sociale

Une mesure plus qu’extrême du gouvernement

Mais alors sur quoi repose exactement l’attribution de ces notes ? Très précisément sur le comportement ou encore le casier judiciaire des citoyens chinois, mais pas que. Par exemple, une personne en train de fumer dans un lieu où cela n’est pas autorisé se verra perdre des points. Mais le citoyen est ensuite jugé sur d’autres critères qu’on estime pourtant tout à fait personnels et qui ne devraient jamais faire l’objet d’une notation. À savoir, la situation financière ou encore les opinions politiques. Et dans deux mois, deux nouvelles restrictions s’appliqueront.Les citoyens avec une faible note se verront interdits de voyager en train. Mais également interdits de prendre l’avion.

 

Un individu libre est un individu dangereux

Autant dire qu’ils ont tout intérêt à bien se comporter s’ils ne veulent pas voir leur liberté complètement entravée. C’est tout simplement effrayant de constater à quel point nous ne sommes que de pauvres pions sur l’échiquier des politiques. « Les autorités gouvernementales chinoises espèrent clairement créer une réalité dans laquelle les mesquineries bureaucratiques pourraient considérablement limiter les droits des personnes. À mesure que le pouvoir du président Xi Jinping prendra de l’ampleur et que le système approche de sa pleine mise en œuvre, d’autres abus viendront » a déclaré Maya Wang, porte-parole de l’ONG « Human Rights Watch ». Le président sera-t-il soumis à ce système de notation sociale ? On est en droit de se poser la question.

Crédit photo / photo à la une : Bloomberg via Getty Images 

En savoir plus sur :

Publié par Charlene le 20 Mar 2018