Luc Ferry dérape et demande aux forces de l’ordre de tirer sur les Gilets Jaunes

Alors que la question sur les violences policières et celles faites aux manifestants est plus que jamais d’actualité, l’ancien ministre de l’ Education dérape complètement. Interviewé à ce sujet, Luc Ferry demande aux policiers de se servir de leurs armes et en appel à l’armée.

 

Luc Ferry : des propos qui choquent

Alors que la situation devient de plus en plus tendue entre les manifestants en Gilets Jaunes et les forces de l’ordre, tout le monde commence à redouter le pire. En témoigne l’acte huit de cette manifestation avec des scènes d’une incroyable violence. Des deux côtés, on pense notamment au boxeur Christophe Dettinger et au commandant Didier Andrieux. Alors, ce 7 janvier, l’ancien ministre de l’Education nationale est interrogé à ce sujet sur l’antenne de radio classique. Et contre toute attente, Luc Ferry dérape complètement et aimerait voir la police ouvrir le feu sur les manifestants ainsi que l’intervention de l’armée.

 

« On ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin aux violences. Quand on voit des types qui tabassent à coups de pieds un malheureux policier… qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois, écoutez, ça suffit! « 

« Il y a un moment où ces espèces de nervis d’extrême droite ou d’extrême gauche ou des quartiers qui viennent tabasser des policiers ça suffit! « 

« On a, je crois, la quatrième armée du monde, elle est capable de mettre fin à ces saloperies, faut dire les choses comme elles sont. »

 

 

luc-ferry-gilets-jaunes

« je crois, la quatrième armée du monde, elle est capable de mettre fin à ces saloperies »

 

Luc Ferry : une polémique qui enfle

Suite aux propos tenus par Luc Ferry tenus sur l’antenne de Radio Classique, de nombreuses personnalités montent au créneau. C’est le cas de Rémi Gaillard, Jean-Luc Mélenchon ou encore Sophie Cluzel, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées. « La réponse anarchie n’est sûrement pas l’instauration d’une répression sanglante », explique-t-elle. Violemment pris à partie et face à la polémique qui ne cesse d’enfler, Monsieur ferry décide donc de revenir sur ses propos.

 

 

« Je n’ai évidemment jamais appelé à tirer sur les gilets jaunes dont je défends le mouvement depuis l’origine. Je demande simplement que les policiers puissent se servir comme il le demande de leurs armes NON LETALES quand CERTAINS cherchent carrément à les tuer. Clair ? »

 

Rappelons que le depuis le début du mouvement, le bilan s’élève à 820 blessés du côté des manifestants et plus de 200 chez les forces de l’ordre. On compte également 1600 arrestations et près de 1400 gardes à vue. Le mouvement a également fait 12 morts depuis le 17 novembre.

En savoir plus sur : - -

Publié par Claire le 10 Jan 2019
 
0