Madonna, victime elle aussi des agissements d’Harvey Weinstein

 

C’est une révélation de plus dans le scandale mis en lumière par le mouvement #MeToo. Après les nombreuses dénonciations sur les agissements d’Harvey Weinstein, l’un des producteurs les plus en vue d’Hollywood ces vingt-cinq dernières années, la parole des femmes s’est libérée. Plus d’un an après les premières révélations sur ce scandale en octobre 2019 dans le New-York Times, c’est désormais au tour de Madonna de s’exprimer sur le sujet, dans le même journal. Le journal new-yorkais consacre un article de plusieurs pages sur la Reine de la pop, qui a fêté ses 60 ans l’été dernier.

Madonna Weinstein

>>>À lire aussi : « Gros porc » , « fils de pute » , Antoine de Caunes insulte copieusement Harvey Weinstein

Madonna dit elle aussi avoir été victime d’Harvey Weinstein

Si l’article qui lui est consacré dans le New-York Times n’a semblé guère lui convenir à en croire sa publication sur Instagram, Madonna évoque dans cet article le comportement douteux d’Harvey Weinstein envers elle. Des faits qui remontent à 1991 lors d’une collaboration pour le documentaire « Truth or Dare » . La Reine de la pop dévoile dans les colonnes du magazine que le producteur aurait « flirté très sexuellement » avec elle. « Il était marié et je n’étais pas du tout intéressée. » précise la diva remarquée ces dernières semaines pour sa prestation totalement loupée lors de l’Eurovision.

>>>À lire aussi : Après sa prestation calamiteuse à l’Eurovision, Madonna se ridiculise avec cette nouvelle chanson

Les agissements d’Harvey Weinstein déjà connus en 1991

Selon les dires de Madonna, le comportement déplacé du producteur à succès envers les actrices était déjà bien connu du milieu à l’époque. « Nous étions toutes à dire: ‘Harvey fait ça car il a du pouvoir, car il a réussi dans le milieu, que ses films font des cartons et que tout le monde veut travailler avec lui, donc il faut faire avec’. » De quoi accueillir les premières accusations de harcèlement et d’agression sexuelle visant le producteur à l’automne 2017 avec soulagement. « Quand c’est tombé, je me suis dit: ‘Ça y est, enfin !’ Je ne suis pas du genre à souhaiter le mal à quelqu’un, mais cela me rassure de savoir que cet homme, qui a abusé de son emprise pendant tant d’années, soit enfin tenu pour responsable » avoue aujourd’hui la Reine de la pop. Au total, près de 80 femmes ont accusé le producteur de les avoir sexuellement agressées ou harcelées.

>>>À lire aussi : Affaire Weinstein, un accord financier trouvé avec ses accusatrices

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Maxime le 07 Juin 2019
 
0