Marlène Schiappa annonce 5 mesures contre les violences conjugales

Ils ne vous ont sûrement pas échappé. Depuis le 30 septembre, des spots TV à destination des témoins de violences sexistes et sexuelles ont pris leur place parmi les publicités. Une mesure signée Marlène Schiappa.

 

Marlène Schiappa s’engage contre les violences conjugales.

La secrétaire d’état de l’Egalité hommes-femmes a annoncé ce lundi 1er octobre une série de 5 mesures pour « enrayer le fléau » des violences conjugales. Son but : faire en sortent « que les femmes partent avant qu’il soit trop tard ».

 

Sur RTL, la Ministre a annoncé des mesures qu’elle qualifie de « concrètes, adaptées à la réalité du terrain et issues de discussions avec les femmes, les élus locaux, les travailleurs sociaux, les urgentistes, les associations ». Elle a rappelé le « continuum des violences » subies par les femmes et que le problème pouvait aller jusqu’au « féminicide, c’est à dire le fait de tuer une femme parce qu’elle est une femme »

 

Violence conjugales : une femme tuée tous les 3 jours

Les chiffres restent effrayants : en 2016, 123 femmes ont été tuées par leur compagnon. Si certains ne comprennent pas vraiment ce que cela veut dire, nous explicitons la chose :

 

Tous les trois jours en moyenne, un homme frappe sa femme. Elle se tord de douleur et elle comprend bien qu’elle ne s’en sortira pas. La fois de trop. La fois où elle laissera derrière elle, sa vie. Et c’est avec l’image de son compagnon qui la bat qu’elle partira.

 

« Ce chiffre ne baisse pas et c’est ça qui est terrible pour les pouvoirs publics. »

 

Parmi les 5 mesures : une campagne de télévision visant les témoins de violences. Elle coûtera 4 millions d’euros. « Quand cous êtes témoin d’un cambriolage, vous dénoncez, vous témoignez. Quand vous êtes témoin de violences conjugales, vous devez les dénoncer ». Elle en appelle à une « société de vigilance ».

 

De plus, une subvention de 120 000 euros sera attribuée à la fédération qui gère le 3919. Une plateforme de signalement en ligne devrait voir le jour prochainement. Un outil de géolocalisation des hébergements d’urgence également.

 

Violences conjugales : un féminicide ?

Ne nions pas les chiffres. Cependant, il serait également bon de rappeler que la réalité du terrain dont parle M. Schiappa, ce n’est pas de tuer une femme « parce qu’elle est femme ».  La réalité est bien plus complexe que ça. Il existe également des femmes qui tuent leurs compagnons. L’atrocité est exactement la même. C’est un homme tous les 14.5 jours qui décède sous les coups de sa femme. Nous aurions aimé que la ministre en parle, lève le tabou sur ces hommes battus.

 

Quoiqu’il en soit, on peut se dire que c’est un premier pas. Que chaque homme et chaque femme qui reçoit un seul coup parte. Vous méritez tellement mieux !

 

Marlène Schiappa. 5 mesures contre les violences conjugales

Publié par Mélaine le 03 Oct 2018
0