#MeToo : L’agence de publicité McCann Paris dans la tourmente après une affaire de harcèlement et sexisme

Ce mercredi, le média 20 Minutes a lancé un pavé dans la mare en publiant un article sur des faits de harcèlement moral et agissements sexistes au sein de l’agence de publicité McCann.

>> À lire aussi : Un publicité pro-moustache qui suggère aux femmes de participer au mouvement Movember (Vidéo)

Des agissements sexistes d’un haut dirigeant de l’agence

Le 26 septembre dernier, l’agence McCann est dans tous ses états. Une enquête interne lancée par la direction débute. Et pour cause, des « soupçons de harcèlement moral et d’agissements sexistes de la part d’un des hauts dirigeants de l’agence » relate 20 Minutes.

Depuis cette date, pas moins de 20 salariés et ex-salariés ont rencontré le « comité victimes » des Lionnes (l’association de lutte contre le sexisme dans la pub). Et parmi les témoignages, le sexisme ordinaire, des blagues sur le viol, remarques obscènes ou intimidation, la liste est longue pour ces femmes qui travaillaient dans un climat de « terreur » .

>> À lire aussi : Sodomie, masturbation et sex-toys : Comment se porte la sexualité des femmes ?

Certaines femmes témoignent

20 Minutes est allé à la rencontre de cinq victimes du sexisme du haut dirigeant de l’agence McCann. « Une nouvelle planneuse stratégique venait d’arriver. Un jour en réunion, devant tout le monde et alors qu’elle venait juste de sortir de la pièce, il a lancé à la cantonade : « Putain, elle est bonne non ? » «  explique une employée.

Parmi les témoignages, un sentiment d’inconfort et de stress intense refait souvent surface. « On arrivait au travail avec la boule au ventre. Je voyais régulièrement des créatives sortir de son bureau en pleurs. Elles se faisaient pourrir en public. J’ai vu certaines personnes anéanties et rabaissées » explique une autre employée à 20 Minutes.

Une prise de parole qui a connu des débuts timides auprès du « comité victimes » . Charlotte Zekraoui, responsable du comité, commence à recevoir petit à petit des mails des employées de l’agence McCann Paris. Au bout du sixième témoignage, Les Lionnes prennent contact avec l’agence, et proposent de se présenter à l’agence. Le 17 octobre, la direction de McCann Paris refuse l’offre des Lionnes.

Les Lionnes sur le banc de touche, mais une enquête en interne

Alors qu’on pourrait croire que l’histoire n’a pas de suite, la direction a décidé de lancer une enquête en interne, afin de recueillir différents témoignages, et propose des entretiens individuels avec plusieurs salariés. Une action jugée tardive selon une employée : « Un de nos représentants CHSCT était au courant de ce qu’il se passait dans notre service depuis plusieurs années, et il avait fait remonter l’info » . Et selon les employées que 20 Minutes a pu rencontrer, la direction était au courant des agissements de ce dirigeant, sans pour autant que ce dernier ait des représailles.

Pour offrir un droit de réponse, le média a contacté la direction de la communication de McCann Europe et McCann Worldgroup, qui lui ont affirmé prendre au sérieux ce genre d’accusation et de témoignages. De son côté, la direction de McCann Paris n’a pas répondu aux questions de 20 Minutes.

>> À lire aussi : Elle répond à une interview sur les dangers en trottinettes électriques et se fait renverser 10 secondes plus tard (vidéo)

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Jessy le 06 Nov 2019
0