Il meurt à bord d’un avion après avoir avalé 246 sacs de cocaïne

Les passeurs de drogue n’hésitent pas à prendre tous les risques pour transporter leurs marchandises. Pour éviter les contrôles aux aéroports, les narcotrafiquants font appel à des « mûles » chargées d’acheminer la drogue vers d’autres territoires ou continents. Ces passeurs improvisés, souvent grassement payés par les dealeurs, ingurgitent directement la drogue emballée sous cellophane dans des petits pochons imperméables. Arrivées à destination, les « mûles » récupèrent ensuite la marchandise par voie rectale après un passage aux toilettes. Ce système bien connu des enquêteurs met en danger la vie des passeurs à chaque instant.

Cocaine

>>>À lire aussi : De la matière fécale retrouvée dans 75% du cannabis vendu à Madrid

Un Japonais meurt dans l’avion après avoir avalé 246 sacs de cocaïne

Les conséquences de ce trafic sont dramatiques pour les « mûles » . Dans de nombreux cas, les sachets de drogues mal refermés, s’ouvrent après avoir été avalés et se répandent dans tout l’organisme, provoquant alors la mort par overdose de ces passeurs improvisés. Un Japonais de 42 ans est ainsi décédé vendredi dernier dans un avion, après avoir avoir ingurgité 246 sachets de cocaïne. Le passeur avait embarqué à Bogota, en Colombie, pays tristement célèbre pour son important trafic de drogue. Après une escale à Mexico, il a perdu la vie dans un vol à destination de l’aéroport de Narita, près de Tokyo.

>>>À lire aussi : En Savoie, la police nationale fait une drôle de proposition aux consommateurs de drogue

Des sachets de cocaïne de deux centimètres sur un

Après avoir constaté que le passager souffrait de convulsions, le personnel du Boeing 787 qui devait relier Mexico à Tokyo a demandé au pilote d’atterrir en urgence. L’avion s’est posé sur l’aéroport d’Hermosillo au Mexique, à plusieurs centaines de kilomètres au nord de la capitale. Les médecins dépêchés sur place ont rapidement conclu que l’homme de 42 ans était décédé. 246 sachets de cocaïne de deux centimètres sur un ont été retrouvés dans son intestin et son estomac. L’autopsie confirme donc que son décès est consécutif à une overdose.

>>>À lire aussi : À Berlin, un parc réserve une de ses zones pour les dealers

En savoir plus sur : - -

Publié par Maxime le 29 Mai 2019
0