Non ! Les nouvelles bombes de bain Lush ne sont pas des sex toys…

Mieux vaut prévenir que guérir. C’est en tout cas la démarche qu’ont adopté bon nombre de médecins. En effet, et par principe de précaution, ils préfèrent avertir les utilisatrices que les nouvelles bombes de bain Lush ne sont en aucun cas des sex toys.

Non, les nouvelles bombes de bain Lush ne sont pas des sex toys

Il faut dire que leur apparence peut prêter à confusion. En effet, qui ne connaît pas la signification de l’emoji aubergine qui cigle, en général, les attributs masculins ou l’acte sexuel. Il y a d’ailleurs fort à parier que la marque Lush a décidé d’emprunter ce fameux légume conoté à des fins marketing. Seulement voilà, certains utilisateurs, qui visiblement ne s’étonnent plus de rien, montent direct au créneau. « D’accord, mais Lush a-t-il vraiment réfléchi à cela ? Il va y avoir au moins un abruti qui va essayer d’utiliser cette bombe de bain à l’aubergine comme un g**e. Évidemment, ça va arriver. »

 

 

Et effectivement, nous aurions tout de même tendance à rejoindre ce point de vue. Car de là à faire le rapprochement entre le crépitement du savon et de délicieuses vibrations d’un sex toy, il n’y a qu’un pas.

 

 

sex-toys-bombe-de-bin-Lush-médeçins

« Cela pourrait entraîner des irritations, des inflammations et des infections telles que la vaginose bactérienne ou le muguet »

 

 

 

Les médecins mettent en garde contre l’utilisation des bombes de bain Lush comme sex toys

Très rapidement, ces commentaires alertent les médecins qui décident d’avertir les utilisatrices contre ce genre de pratique. En effet, ils déconseillent fortement d’utiliser ces nouvelles bombes de bain comme des sex toys. « Nous décourageons fortement l’utilisation de bombes de bain à l’intérieur, car elles pourraient perturber le fragile équilibre des bonnes bactéries dans le vagin. Cette flore naturelle aide à protéger le vagin et la perturber pourrait entraîner des irritations, des inflammations et des infections telles que la vaginose bactérienne ou le muguet,» explique la gynécologue Vanessa Mackay.

 

 

Elle ajoute : « les femmes sont invitées à utiliser des savons ordinaires et sans parfum pour laver la zone autour du vagin et non à l’intérieur, doucement tous les jours. » Voilà, au risque de faire de la peine à certaines consommatrices.

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 15 Jan 2019
0