“Nous pouvons basculer à tout moment” : les déclarations inquiétantes du conseil scientifique sur la situation du Coronavirus en France

Plus les jours passent, plus la crainte d’une deuxième vague grandit. Le conseil scientifique, mis en place pour conseiller le gouvernement pendant l’épidémie, a même partagé son inquiétude. Un avis rendu public, paru ce mardi 4 août, fait état d’une situation pour le moins inquiétante.

Le conseil scientifique fait part de ses inquiétudes

A lire aussi: Deuxième vague : Le Conseil scientifique est très inquiet !

Le conseil scientifique pointe du doigt le relâchement

Depuis plusieurs jours maintenant, les médias font état d’une recrudescence des cas de Covid-19. La contamination avait pourtant perdu du terrain ces derniers mois après le confinement et grâce aux nouvelles mesures mises en place par l’Etat. Cependant, avec l’arrivée des beaux jours, les autorités ont constaté un net relâchement de la population. En effet, elle peine de plus en plus respecter les mesures mises en place à l’annonce du déconfinement.  On pense notamment à la distanciation sociale que très peu de personnes respectent encore. “Le virus circule de façon plus active, avec une perte accentuée des mesures de distanciation et des mesures barrières : l’équilibre est fragile et nous pouvons basculer à tout moment dans un scénario moins contrôlé comme en Espagne par exemple” ont déclaré les treize membres du conseil.

Même la mise en place du port du masque obligatoire le mois dernier n’a pas suffit à stopper la progression du virus. Aujourd’hui, le bilan, bien que moins lourd que pendant le confinement, inquiète beaucoup. On relève 29 nouveaux décès à l’hôpital depuis l’épidémie. Le nombre de patients hospitalisés en réanimation a augmenté de 13 cas depuis vendredi relançant la tendance à la hausse.

Des mesures renforcées pour combattre le virus

De ce fait, le conseil scientifique craint l’arrivée d’une nouvelle vague en automne prochain. Afin de retarder voire même d’éviter cette deuxième vague qui effraie tout un chacun, il conseille aux Français de se responsabiliser. “L’avenir de l’épidémie a court terme est en grande partie entre les mains des citoyens” a-t-il déclaré. “L’équilibre est fragile et nous pouvons basculer à tout moment” prévient-il. Pour limiter au mieux les risques de contamination et de propagation du virus, il conseille aux autorités sanitaires de “mettre en place dès maintenant des plans spécifiques de prévention et de précaution renforcés”. Il dénonce la “lenteur” des stratégies déployées par le gouvernement pour combattre au mieux l’épidémie.

Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos en France. Désormais les préfets peuvent aussi le rendre obligatoire dans les lieux publics ouverts s’ils le souhaitent. C’est pourquoi dans certaines rues de Lille, Biarritz, Bayonne ou encore en Mayenne, on peut voir les passant arborer des masques.

A lire aussi: Reconfinement, reprise de l’épidémie : les 4 scénarios envisagés par le Conseil scientifique sur le Coronavirus

Source: France info

Publié par Elodie le 04 Aug 2020
0