#OccupeToiDeTonCul et #OccupeToiDeMonCul : Sur Twitter, les femmes montrent leur corps pour lutter contre un mouvement sexiste et rabaissant !

Depuis toujours, les femmes ont tendance à être rabaissées par la gent masculine. Alors que le métier de péripatéticienne est connu comme « le plus vieux métier du monde » , les Hommes ont vulgarisé le terme pour faire des femmes « un peu trop faciles » des « Putes ». Mais à l’heure où le féminisme prend une place de plus en plus importante dans la société, l’image de la femme change-t-elle ? Non … Les femmes sont encore trop souvent perçues comme des « salopes » . Sur Twitter, deux hashtags ont été lancés pour dénoncer un mouvement hyper sexiste et rabaissant.

>> À lire aussi : « Le Petit Guide de la Masturbation Féminine » : le livre féministe qui vous apprend à connaitre votre corps et vous réapproprier votre sexualité

Un compte et un hashtag « Anti-pute » attise la colère des internautes

Le réseau social Twitter est devenu un véritable champ de bataille. C’est bien connu, les hommes sont respectueux envers les femmes, alors que ces dernières sont toutes des « salopes »… En tout cas selon le compte FC Anti-pute, qui a fait des ravages sur Twitter pendant plusieurs jours. Un mouvement hyper sexiste et rabaissant visant à dénoncer et afficher des filles jugées « trop faciles » selon certains hommes. Un compte, mais aussi un hashtag ont été inventés pour poster des nudes de femmes. Une sorte de « contre-attaque » au mouvement féminisme, qui s’avère finalement être un mouvement hyper sexiste et rabaissant, présentant la femme comme « une salope » et « un objet sexuel » .

À l’heure où les hommes envoient des « dick pics » aux femmes pour les attirer dans leur lit, dans un 21ème siècle teinté de harcèlement envers la femme qui dit « non » , le compte a posté plusieurs photos de femmes nues avec leur compte Twitter pour les qualifier de « putes » , incitant ainsi à la haine et au slut-shaming (« couvrir de honte les salopes »).

>> À lire aussi : Féminisme : Qu’en pensent vraiment les hommes ?

#OccupeToiDeTonCul et #OccupeToiDeMonCul : les femmes se défendent

Finalement, ce mouvement sexiste a pris une tournure toute autre. Sur Twitter, de nombreux internautes ont signalé les différents comptes « FC anti-pute » , et ont créé les hashtags #OccupeToiDeMonCul et #OccupeToiDeTonCul, afin de poster des photos de leur corps ou de leurs fesses. Et même si le mouvement fait polémique, le message est clair : « Je montre mon corps et j’en suis fière » . Sur Twitter, une femme ayant posté une photo de son corps avec le hashtag, relate un désir et une nécessité de s’émanciper du regard de l’homme accusateur et catégorisant, afin de se réapproprier son corps et son image.

Sur le réseau social, une femme explique : « Le féminisme lutte pour que la femme ait le choix. Que ce soit pour ses vêtements, sa foi, son corps, sa profession, sa sexualité etc. Elle doit pouvoir faire ce qu’elle désire sans que personne n’ait à lui dire quoi faire de sa propre vie » . Une initiative jugée provocante, mais qui souhaite également contrer la divulgation de photos par certains hommes avec la mention « FcAntiPute » , qui reste une insulte sexiste et dégradante, touchant à l’image de la femme et l’enfermant dans une case sous prétexte que « s’afficher nue, c’est malsain pour une femme«  .

Sur Twitter, les avis divergent et le compte « FC Anti pute » est supprimé !

Face à la publication de plusieurs centaines de photos de femmes montrant leurs fesses, Twitter s’enflamme et les avis divergent. Alors que certaines soutiennent le mouvement et dénoncent les propos sexistes et rabaissants des hommes à travers des stéréotypes qui résonnent encore fortement en 2019, des hommes et des femmes sont contre ce mouvement, jugeant les deux hashtags de « rabaissants ». « C’est se rabaisser à leur niveau, et leur offrir des bonnes photos sur lesquelles se vider » tweete alors une jeune femme. Sur fond de sexualisation de la femme et d’impact négatif sur la jeune génération, les internautes adulent ou critiquent ce mouvement, ne comprenant pas toujours l’intérêt.

Avec cette large polémique, les différents comptes « FC Anti-pute » ont été signalés et supprimés, mais d’autres comptes similaires continuent d’être créés. Le #FcAntiPute reste cependant actif, avec des propos sexistes et insultants envers les femmes : « Elles sont nos ennemies, voici leurs apparences. Vous savez de quoi elles sont capables. Ne les sous-estimez pas. Elles sont plus malignes et rusées que nous le pensons… La puterie n’est jamais fini » tweete un homme.  Mais une autre question est à soulever dans ce large débat. Pourquoi une femme se montrant nue sur les réseaux sociaux sera automatiquement qualifiée de « salope » , alors que les hommes se permettent de s’afficher nus et ne sont pas catégorisés ? Pourquoi la femme doit encore être prude et vigilante vis-à-vis de son corps, pendant que les hommes postent fièrement ces clichés de leurs fesses et leur « généreuse » bosse dans leur caleçon Calvin Klein hyper moulant ?

>> À lire aussi : L’éjaculation féminine, c’est quoi ?

Publié par Jessy le 21 Août 2019
0