Cette octogénaire court le marathon de New York !

Amateurs, et amatrices de marathon, accroche-vous car cette octogénaire va vous donner des complexes. À l’image de cette jeune femme qui avait fini sa course sur les genoux, Ginette Bedard ne lâche rien !

 

Cette octogénaire court le marathon de New York

85 ans ! Voilà l’âge de Ginette Bedard qui s’élance ce dimanche 4 novembre pour l’un des marathons les plus mythiques : celui de New York. Et parmi les 50 000 coureurs, elle sera la seule de sa catégorie. Une exception ? Et bien non, car cette octogénaire en est déjà à son 17ème marathon ! Son meilleur temps ?  3 heures 46 minutes, à 72 ans ! En 2005, elle avait même établi le record du monde de sa catégorie d’âge. Une véritable performance qui a de quoi nous faire pâlir.

 

Cette new-yorkaise originaire de France, confie s’être mise au marathon à l’âge de 69 ans. Avant, elle courait régulièrement avec son mari et ses soeurs. Et qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige, Ginette Bedard court environ 3 heures par jour tous les jours. Donc pour ceux qui seraient en train de calculer : oui, ça fait bien un semi-marathon quasi quotidiennement. « C’est une addiction, une habitude, et puis c’est tout » explique-t-elle. Et sa plus grande récompense : « ce que je préfère, c’est de voir la ligne d’arrivée (…) merci mon Dieu ! Ils te donnent la médaille. Quelle euphorie! « 

 

ginette-bedard-octogénaire-marathon-new-york

Cette octogénaire en est déjà à son 17ème marathon !

 

Le secret de Ginette Bedard

Et Ginette Bedard n’a pas fini de vous surprendre. Alors que beaucoup se préparent des mois avant la fameuse course des 42,195 km, l’octogénaire rétorque : « Je ne me prépare pas du tout, parce que je cours tous les jours trois heures. Je suis préparée tout le temps ». Car elle part d’un principe simple : être à l’écoute de son corps.  « Mon corps me dit quoi faire« , dit-elle. « J’écoute mon corps, et puis voilà. »

 

À 85 ans, il est donc hors de question pour elle de se plier au diktat des nutritionnistes pour préparer son marathon. « Je m’alimente comme tout le monde, avec mesure« , explique-t-elle. « Mon petit vin, mon petit fromage, une petite glace. Tout avec mesure. » Et la plus grande fierté de l’octogénaire : « Moralement et physiquement, je me sens jeune, comme si j’avais toujours 20 ans », explique-t-elle. « Je peux encore mettre le bikini que j’avais quand j’avais 16 ans.«  Voilà, on a définitivement plus d’excuses !

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Claire le 05 Nov 2018
0