Le Pape inquiet d’une « mode » de l’homosexualité des prêtres

Après avoir tenu des propos homophobes, anti-avortement, le pape François a récidivé en exprimant son inquiétude face à une « mode » de l’homosexualité chez les prêtres.

« L’homosexualité est une question très grave »

C’est dans un livre d’entretiens, La force d’une vocation, paru ce samedi en Italie que le pape François a exprimé sa peur d’une recrudescence de l’homosexualité chez les prêtres catholiques.

 

Pour lui, « l’homosexualité est une question très grave qui doit faire l’objet d’un discernement adéquat des candidats ». Par « candidats », on parle de ceux qui veulent rentrer dans les ordres.

 

« Dans nos sociétés, il semble même que l’homosexualité soit à la mode et cette mentalité, d’une certaine manière, influe aussi sur la vie de l’Eglise. C’est quelque chose qui m’inquiète ».

 

Le pape François avait pourtant, dès son élection en 2013, voulu se montrer rassurant et accueillant avec les homosexuels, les recevant et rappelant « qui suis-je pour juger ? ».

 

L’homosexualité interdite à l’Eglise

En 2005, un document officiel avait été très clair en précisant qu’il était (restait et, semble-t-il, resterait) interdit à la prêtrise tout homme présentant des tendances homosexuelles. 

 

Sauf que voilà : les vocations à l’engagement connaissent une chute drastique, tant et si bien que de nombreux évêques ont choisi de ne pas tenir compte de cette règle, espérant ainsi grossir les rangs des prêtres.

 

Le pape rappelle, dans ce livre, que les responsables doivent garder les yeux ouverts pour détecter les candidats qui, plus tard, seraient susceptibles de … Devenir homosexuels !

 

Il rappelle également que les homosexuels dans l’Eglise « doivent être incités à vivre intégralement le célibat, et surtout à être parfaitement responsables, en cherchant à ne jamais créer de scandale. Il vaut mieux qu’il abandonnent le ministère ou la vie consacrée plutôt que de vivre une double vie ».

 

Le livre, La force d’une vocation, paraitra prochainement, traduit en 10 langues.

 

En savoir plus sur : - -

Publié par Mélaine le 06 Déc 2018