Port du masque : 15 000 $ et 3 ans de prison, le Qatar est le pays le plus répressif pour l’oubli du port du masque

Tous les pays gèrent la crise du coronavirus différemment. Au Qatar, on ne badine pas avec les règles, d’autant plus que le nombre de personnes contaminées est proportionnellement très élevé par rapport au nombre d’habitants. C’est pourquoi l’Émirat a décidé de frapper fort et de se montrer très répressif envers ceux qui ne respectaient pas les règles. À présent, quiconque se fait arrêter par la police sans masque, encourt une amende de 55 000 $ et 3 ans de prison.

> À lire aussi : Kiabi, Decathlon : ces magasins dans lesquels le port du masque est obligatoire

Les statistiques qataries posent question et les autorités se montrent répressives

Les statistiques d’un pays à l’autre sont difficilement comparables. Certains pays comptabilisent dans leurs morts toutes les personnes mortes en maison de repos, sans même avoir vérifié si elles étaient contaminées. Certains pays n’ont pas ou peu accès à des tests et leurs taux de contamination sont très faibles, et puis il y a des pays où on peut difficilement comprendre et analyser les résultats. C’est le cas du Qatar, un pays du Golfe persique qui ne compte que 2,75 millions d’habitants et pourtant 30 000 personnes ont été testées positives. Cela représente 1,1% de la population, soit un taux de contamination 6 fois plus élevé qu’en France. Mais le plus étrange, est que le Qatar ne compte officiellement que 15 morts du coronavirus.

> À lire aussi : Supermarchés : le port du masque obligatoire le 11 mai pour faire ses courses ?

L’amende peut monter jusqu’à 55 000 $ au Qatar pour le non port du masque

Preuve que ces statistiques posent question, ce sont les mesures extrêmement strictes prises par le Qatar pour endiguer le virus. Le pays, qui compte l’un des taux de contamination les plus élevés au monde (seuls deux micro-États, le Vatican et Saint-Marin le dépassent), se classe pourtant parmi les pays qui comptent le moins de morts… 15 ! Si le masque est obligatoire dans une cinquantaine de pays à l’heure actuelle, au Qatar, il vaut mieux ne pas l’oublier. Suite à une augmentation du nombre de contamination pendant le mois de Ramadan, la répression est salée. Si vous sortez dans la rue et que vous croisez un policier, cela peut vous couter 55 000 $ et 3 ans de prison. Le pays, qui dépense des milliards pour accueillir la Coupe du monde de football en 2022, ne compte pas voir son tourisme réduit à zéro d’ici là. Même les ouvriers qui travaillent comme des forcenés sur la construction des nouveaux stades doivent porter un masque depuis le 26 avril.

> À lire aussi : Argent : le budget pour se protéger avec des masques va faire mal au portefeuille

Crédits : Getty – Source : Daily Mail

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Nicolas F le 23 Mai 2020
0