Licencié, le patron d’un Carrefour faisait baisser les prix lorsque sa femme passait en caisse

 

C’est une combine qui paraît trop grosse pour être vraie, et pourtant. Le directeur de l’hypermarché Carrefour de Calais avait mis au point une drôle d’escroquerie avec son épouse. Lorsque celle-ci venait faire ses achats dans le magasin, le patron du supermarché faisait alors baisser les prix des articles sélectionnés lors de son passage en caisse.

Une manipulation seulement rendue accessible aux directeurs des enseignes Carrefour. Le couple bénéficiait ainsi de tarifs très avantageux et achetait à tour de bras smartphones, téléviseurs et autres produits high-tech et ménagers. De quoi s’assurer des fins de mois plutôt confortables.

Carrefour

>>>À lire aussi : Une mygale retrouvée dans les bananes d’un supermarché

Des tarifs sur mesure lors des passages en caisse

Nommé à la tête de l’hypermarché Carrefour de Calais en janvier dernier, le directeur de l’enseigne a attendu la période des soldes d’été pour mettre en place cette drôle de combine avec sa femme. « À chaque fois que son épouse était dans le magasin, on la voyait passer en caisse avec 10 téléphones d’un coup ! » raconte un employé dans les colonnes de Nord Littoral, qui révèle cette affaire.

Le patron jouait ainsi sur les fameuses ventes flash pour en tirer un avantage personnel. Les rabais étaient ainsi éphémères et ne duraient que le temps du passage en caisse de son épouse. « Mais, techniquement, un client aurait pu en profiter s’il passait le même article au même moment. Même si, évidemment, personne n’était au courant de la remise. » précise une source syndicale au quotidien nordiste.

>>>À lire aussi : Des chariots « Célibataire » dans un supermarché pour favoriser les rencontres

Le patron du Carrefour licencié à son retour de congés

Galvanisé par cette arnaque sophistiquée, le patron a tenté, en vain, de se faire fournir des fausses factures pour des achats de carburant non effectués. Mais sa combine, qu’il a fait tourner à plein régime durant l’été, a fini par être identifiée par le groupe Carrefour. Il a donc été mis à pied le jour de son retour de congés, à la suite d’une réunion du comité d’entreprise. Le géant de la grande distribution n’a pas dévoilé le montant du préjudice et ne souhaite pas s’épancher davantage sur cette histoire. « Avec Carrefour, il a positivé » !

>>>À lire aussi : Les poissons gigotent au sol du rayon poissonnerie de ce Carrefour inondé par un aquarium brisé

En savoir plus sur : -

Publié par Maxime le 11 Sep 2019
 
0