Un « pédophile abstinent » témoigne en direct dans Balance Ton Post

À l’occasion d’un débat sur la castration chimique, une personne du public se revendiquant « pédophile abstinent » est intervenue sur le plateau de Balance ton post, jeudi 11 avril.

>> A lire aussi: Affaire Christian Quesada : son ex belle-famille sort du silence

Un « pédophile abstinent » témoigne

Jeudi 11 avril a eu lieu un débat sur la castration chimique dans l’émission Balance ton post sur C8 animée par Cyril Hanouna. Le présentateur a fait intervenir un membre du public qui a témoigné à visage découvert, et qui se revendique « pédophile abstinent« . Valmy a avoué avoir su qu’il était pédophile à l’âge de 16 ans.

Par peur de passer à l’acte, l’homme s’est imposé des restrictions. Pour commencer il ne sortait pas de chez lui, mais il a ensuite choisi de se faire interner dans un hôpital psychiatrique du vendredi au mardi matin « pour ne pas avoir de contact avec des enfants » , a-t-il expliqué dans l’émission. Il explique également être sous traitement de castration chimique par injection. Cela lui fait disparaitre ses pulsions et il assure ne jamais être passé à l’acte.

balance ton post

>> A lire aussi: Christian Quesada : son profil psychologique inquiétant passé au crible par les experts

La castration chimique comme solution

Seulement il faut savoir que Valmy n’a pas eu une enfance facile. Il s’est fait abuser par le directeur de la DDASS de ses 6 ans à ses 10 ans. Cette horrible période l’a conduit à de nombreuses tentatives de suicide. Dès qu’il a pris conscience de ses pulsions, il a souhaité agir pour ne jamais devenir un pédocriminel. Il a affirmé que sans traitement, il pourrait passer à l’acte car il ne parviendrait pas à se contenir. Latifa Bennari, présidente de l’association « L’Ange bleu » qui s’est occupé de cet homme, a expliqué que « La castration constitue un garde-fou ».

>> A lire aussi: Affaire Christian Quesada : Est-ce que la production des 12 Coups de Midi ignorait vraiment tout de son lourd passé ?

Publié par Elisa le 12 Avr 2019
0