En pleine séance sadomasochiste, il tue sa femme avec un sextoy !

Le sexe peut-être parfois dangereux. Bien que le titre prête à sourire, un homme tue sa femme avec un sextoy, 48heures seulement après leur mariage. Adeptes du sadomasochisme, ces derniers ne s’attendaient sûrement pas à cette fin.

>> À lire aussi : En costume de Gimp, cet homme semble sortir d’une soirée sadomasochiste et terrifie un village !

Lors d’une séance de sadomasochisme, il perfore l’intestin de sa femme

Un mariage, c’est souvent signification de bonheur et surtout, d’une lune de miel loin de tout le monde. Un couple allemand a opté pour une lune de miel sadomasochiste sur deux jours, afin de célébrer leur mariage. Mais ce qui devait être un séjour d’amour et de sexe intense s’est transformé en drame. Alors que le couple s’adonnait à une séance de bondage consistant à ligoter l’épouse et à user de la violence et de l’humiliation, l’époux dérape et insère un énorme sextoy dans l’anus de sa femme.

Deux jours plus tard, la jeune mariée se plaignait de maux de tête, vertiges et vomissements, comme le rapporte closermag.fr. Inquiet, le mari a amené sa femme chez un proctologue, qui n’a pourtant rien trouvé. Mais l’état de santé de Christel, ne cessait de se détériorer et elle a du être hospitalisée. Elle va finir par décéder à l’hôpital, et les examens ont permis la découverte d’une perforation intestinale, provoquée par l’insertion du sextoy dans son anus.

>> À lire aussi : Le manque de sexe peut provoquer des problèmes de santé

L’homme condamné à 18 mois de prison avec sursis

Vu au départ comme un meurtre accidentel, le mari a du comparaître devant le tribunal de Krefeld. Mais l’homme semblait très atteint par ce décès qu’il n’a aucunement voulu, et est apparu en détresse face au deuil. Il a été prouvé, pendant son procès , que ce dernier a oeuvré pour sauver son épouse, en vain. Le parquet a requis trois ans et demi de prison ferme pour le veuf, mais le juge en a décidé autrement. Finalement, l’homme de 49 ans écope de 18 mois de prison avec sursis. Ce dernier a été relaxé pour « homicide involontaire » et « meurtre » , mais a été condamné pour « négligences » , rapporte The Sun. Pas sûr qu’il s’adonne à ce genre de pratique une nouvelle fois.

>> À lire aussi : Domination sexuelle et monde étudiant : Bonding, la nouvelle série Netflix va faire parler

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jessy le 21 Juil 2019
0