La police américaine abat un homme de 20 balles dans son propre jardin : ils ont cru que son téléphone était une arme…

La police américaine tue un homme de 20 balles

Stephon Clark, 22 ans, a été abattu de 20 balles par la police américaine dans la nuit du 18 au 19 mars. Il se trouvait alors dans son jardin. La police le pensait armé, en réalité, c’est son téléphone portable qui se trouvait dans ses mains. Les médias américains ont rapporté les faits le 22 mars dernier et de nombreuses voix s’élèvent déjà en raison des circonstances de l’accident. Stephon avait été aperçu un peu plus tôt en train de briser les vitres de trois voitures ainsi que la porte-vitrée d’une maison à Sacramento.

police americaine

Ils pensaient qu’il avait une arme dans les mains

Dépêchés sur les lieux, deux policiers ont donc poursuivi le jeune homme. Il vivait chez ses grand-parents et venait d’arriver chez eux. Il se trouvait alors dans le jardin de ses grand-parents. Les forces de l’ordre ont indiqué que le jeune homme avait refusé d’obtempérer. Il aurait ensuite levé les bras en leur direction, avec un objet dans la main, d’après le shérif de la ville. Pensant qu’il s’agissait d’une arme, les policiers ont ouvert le feu sur Stephon Clark. Sa grand-mère a tenu à témoigner dans la presse locale après le drame.

 

Sa grand-mère déplore la réaction de la police

« Tout ce que j’ai entendu, c’est ‘pan, pan, pan’ et je me suis couchée à terre. J’ai ouvert le rideau et il était mort. Ils n’avaient pas besoin d’en arriver là » a-t-elle déclaré. Stephon Clark laisse derrière lui deux jeunes enfants, un de trois ans, et un second d’un an. Les policiers ont quant à eux été suspendus de leurs fonctions. Un conseiller municipal exige toutes les preuves sous 30 jours. À savoir, les images des caméras embarquées des hélicoptères présents sur les lieux au moment du drame. Le jeune homme décédé sous les balles était afro-américain, aussi le mouvement Black Lives Matter dénonce aujourd’hui une réaction disproportionnée des deux policiers. De nombreux internautes ont également réagit face à ces violences policières :

 

« Nicolas Cruz [Ndlr : le tueur de Parkland] a abattu 17 personnes, mais a été arrêté dans le calme […]. Stephon Clark avait un portable dans son jardin, la police a cru qu’il avait une arme, ils lui ont tiré dessus 20 fois. »

« Ils étaient en train de poursuivre un homme suspecté de vandalisme. C’est tout. Du vandalisme ! Pas un tueur de masse […]. »

« 20 fois. Après avoir d’abord raconté que Stephon Clark avait une arme, puis avoir changé de version en disant que c’était un pied de biche, avant de finalement admettre que c’était juste un téléphone, nous apprenons maintenant que la police de Sacramento a tiré sur cet homme 20 fois dans son propre jardin. Mais Dylann Roof [Ndlr : le tireur de l’église de Charleston en 2015] a été arrêté calmement et s’est vu offrir un repas chez Burger King. »

Crédit photo / photo à la une : Robert Frank / Reuters 

Publié par Charlene le 23 Mar 2018
0