Il pourrissait la vie de ses voisins, en envoyant des prostituées se déshabiller et sonner à leur porte

Un homme dans le Nebraska a été envoyé en prison alors qu’il envoyait des prostituées pour se déshabiller devant la porte de ses voisins. Les voisins ont porté plainte et ont constaté la présence des prostituées une trentaine de fois par an, pendant presque 4 ans.

 

Il prenait plaisir à les contrôler

Quand Douglas Goldsberry décidait de faire sa blague tordue, ses voisins restaient cloitrés chez eux. Les faits avaient toujours lieu tôt le matin ou en soirée, pour s’assurer qu’ils étaient à la maison avec leurs enfants terrorisés. Ils devaient occuper les enfants pour ne pas qu’ils assistent à la scène que leur « offrait » leur terrible voisin. Lui, depuis sa maison, il observait les prostituées se déshabiller devant chez eux. « Il prenait du plaisir à voir jusqu’où il pouvait contrôler ces femmes et jusqu’où elles étaient prêtes à aller », explique le procureur Chad Brown.

Douglas Goldsberry continuait sa farce tordue

Il a un appétit sexuel déviant et narcissique

Le petit jeu de Douglas Goldsberry durait depuis presque quatre ans quand il a été arrêté. Il faisait toujours la même chose pour pourrir la vie de ses voisins. Il appelait des prostituées à qui il donnait l’adresse de la famille Elkhorn. Elles avaient pour consigne de sonner à la porte, puis de se déshabiller. Quand les filles se rendaient compte que personne n’ouvrait, elle se mettait à frapper et à crier dans la rue, toutes nues. « La meilleure chose pour Doug est de se faire soigner », modère son avocat. « Il a fait vivre un enfer à ses voisins, il n’y a pas de doute là-dessus ».  Mais le procureur n’est pas aussi modéré : « Nous sommes préoccupés par le fait qu’il a un appétit déviant et narcissique pour ses désirs sexuels. »

 

L’affaire ne se termine pas là…

Il a écopé d’une peine de 4 ans pour proxénétisme. Mais avec la réduction de peine de moitié, il ne devra rester en prison que 2 ans. Il a déjà séjourné 177 jours durant sa détention provisoire. Par contre, les choses risquent de s’alourdir pour lui. Lors de sa garde à vue, la police a fouillé chez lui et a trouvé du matériel pédopornographique dans ses ordinateurs. Il risque 20 ans d’emprisonnement supplémentaires.

Source : Omaha

Publié par Nicolas F le 11 Nov 2017