Des détenus filmés en train de se contaminer volontairement au covid-19 pour espérer sortir de prison

Le shérif du comté de Los Angeles a annoncé hier que 21 détenus s’étaient volontairement contaminés au covid-19, dans l’espoir de pouvoir être relâchés. Alors qu’une liberté conditionnelle est envisagée pour certains détenus qui remplissent certaines conditions, ils espéraient que la maladie joue en leur faveur. Leur stratégie de contamination a été repérée par les agents pénitentiaires qui ont découvert leur manège en inspectant les enregistrements des caméras de surveillance.

> À lire aussi : Coronavirus : les prisons Françaises vivent une situation jamais vue

Les prisonniers se sont contaminés puis ils ont feint les symptômes

Le 4 mai 2020, 357 tests réalisés sur des détenus du comté de Los Angeles sont revenus positifs au covid-19. Parmi ces prisonniers, 21 proviennent de la même prison, laissant penser qu’un foyer de contamination s’était déclaré dans le centre de détention de Castaic. Une enquête a rapidement été menée pour comprendre comment 21 détenus avaient pu soudainement présenter les symptômes, ayant mené la direction de la prison à pratiquer des tests. En scrutant les images enregistrées par les caméras de surveillance du 26 avril, un petit groupe de détenus a pu être identifié, en train de se passer une bouteille contenant de l’eau chaude et de respirer dans le même masque. En buvant de l’eau chaude, ils ont réussi à faire augmenter leur température corporelle, permettant de faire croire au médecin de la prison qu’ils avaient les premiers symptômes du coronavirus.

> À lire aussi : Le sosie zombie d’Angelina Jolie atteinte du coronavirus en prison : son état est préoccupant

Leur stratagème a été filmé et ne jouera pas en leur faveur !

Les détenus avaient réussi à propager le virus en se touchant les mains et en se passant un masque dans lequel une personne se sachant contaminée avait respiré. Bien qu’ayant réellement attrapé le covid-19, comme la majorité de la population contaminée, les détenus n’avaient pas développé de symptômes et donc il n’était pas question de les dépister. Ils pensaient que si leurs tests revenaient positifs, on leur accorderait le droit d’assouplir les règles de détention et éventuellement les placer dans une maison d’arrêt, voire carrément leur accorder une liberté conditionnelle. « Il y une raison pour laquelle ces gens sont derrière les barreaux, c’est parce qu’ils violent les règles de la société », rappelle le shérif lors d’une conférence de presse, peu étonné que les détenus soient prêts à mettre leur vie en danger et celles des autres. Il a précisé que la tentative de ce groupe de 21 détenus n’arrangera pas leur dossier quand il sera question d’évaluer leur détention.

détenus prisonniers contamination coronavirus

> À lire aussi : L’Iran a relâché 85 000 prisonniers pour éviter la propagation du coronavirus dans les prisons surpeuplées

Crédits : Los Angeles County Sheriff’s Deparment – Source : DailyMail

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Nicolas F le 13 Mai 2020
0