Quatre adolescents ont massacré des animaux dans une ferme pédagogique ! Ils reconnaissent les faits…

Aujourd’hui, les fermes pédagogiques se développent, et permettent aux citoyens de venir voir des animaux. Souvent, elles permettent de renouer avec la nature et les animaux. Quatre adolescents âgés de 16 et 17 ans ont massacré des animaux d’une ferme pédagogique, dans l’Aube.

>> À lire aussi : Elle se rend à une soirée, et sauve un chien ligoté et affamé dans une douche !

14 animaux d’une ferme pédagogique massacrés sans aucune logique

Lundi matin, le gestionnaire d’une ferme pédagogique ne s’attendait pas à une telle vision d’horreur. 14 animaux ont été sauvagement massacrés. Les cadavres gisaient au sol, roués de coups dans la nuit de dimanche à lundi. Lapins, cochons, poules ou encore dindons : la directrice de l’établissement situé dans l’Aube a qualifié cet acte de « barbarie » inadmissible. « Les poules ont été retrouvées mortes dans les coins de l’enclos, elles sont mortes à coups de pierre en essayant de s’échapper. Il me reste deux poules, une brebis, et les chèvres n’ont pas été touchées, car elles ont dû charger pour se défendre. On essaye de sauver l’oie. Malice, notre cochon cul noir, a été battu aux pattes » a relaté Nathalie Kabbani, la responsable de la ferme pédagogique, à l’association 30 millions d’amis. Une scène d’horreur qui a poussé l’association et la fondation Brigitte Bardot à porter plainte.

Une enquête a vite été ouverte, et des canettes de bière ont été retrouvées sur les lieux du drame. Les gendarmes ont qualifié cette cruauté d’acte « illogique » .

>> À lire aussi : Esclavagisme et maltraitance: les images chocs des éléphants qui souffrent pour le tourisme !

Quatre adolescents reconnaissent les faits !

Des suspects ont pu rapidement être identifiés par les gendarmes. Après des analyses des empreintes relevées sur des canettes de bière et une enquête de voisinage, quatre mineurs ont pu être identifiés. Ces derniers ont également été accusés de « vol en réunion et de dégradation » , comme le rapporte Huffingtonpost.fr. Les domiciles des quatre adolescents, âgés de 16 et 17 ans, ont été perquisitionnés. Ce jeudi, ils ont été entendus par un juge pour enfants, pour acte de cruauté et massacre d’animaux.

« Ils ont des souvenirs sans pouvoir expliquer le sens de leurs actes » 

Un gendarme

 

À Méry-sur-Seine, dans l’Aube, les habitants ont été choqués d’un tel acte de cruauté envers les animaux de la ferme pédagogique. Et les quatre adolescents ont reconnu les faits. Ces derniers étaient, au moment des faits, sous l’emprise de drogue et d’alcool. « Ils ont reconnu les faits, ont des souvenirs sans pouvoir expliquer le sens de leurs actes » a expliqué un gendarme. Trois jeunes ont été placés sous contrôle judiciaire et le quatrième est actuellement en centre éducatif fermé. Ces derniers risquent 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Un élan de solidarité pour continuer à faire vivre la ferme pédagogique

Les dirigeants de la ferme pédagogique, inaugurée le 22 juin dernier, ne s’attendaient pas à autant de cruauté envers leurs animaux. Mais face au drame, une cagnotte en ligne a été lancé, et plus de 2000 personnes ont répondu à l’appel pour aider la ferme pédagogique à se remettre sur place. Des dizaines d’animaux ont également été proposés au gîte. Pour le moment, plus de 30 000 euros ont été récoltés pour le rachat d’animaux, les soins vétérinaires et les réparations face aux dégradations des clôtures.

>> À lire aussi : Requins, chiens, baleine : 15 choses que vous ne saviez pas sur les animaux

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Jessy le 02 Août 2019
0