« Quelle conne !  » : le gros dérapage de Gérard Collomb en pleine visioconférence !

Alors que le confinement a totalement réorganisé notre façon de travailler et communiquer, les visioconférences sont devenues un outil essentiel dans la communication au sein des entreprises, mairies et sociétés. Lors du Conseil municipal de Lyon, le 7 mai dernier, Gérard Collomb a dérapé en insultant la maire du 7ème arrondissement de « conne » , comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

>> À lire aussi : L’Allemagne bientôt reconfinée ? L’inquiétude grandit !

En pleine visioconférence, l’ancien ministre de l’Intérieur insulte une maire de Lyon !

Les visioconférences ont permis, pendant le confinement, de continuer à établir une communication entre les travailleurs. Cependant, il faut parfois faire attention aux réglages. Lors du Conseil municipal de Lyon, l’ancien ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a dérapé. Alors que Myriam Picot, maire du 7ème arrondissement de Lyon, reproche au maire d’avoir interdit la tenue des marchés (selon Le Progrès), Gérard Collomb l’insulte à deux reprises de « conne » . Pensant son micro fermé, ce dernier s’en est donné à cœur joie, et la séquence a bien entendu été diffusée en direct. La vidéo a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, créant la polémique.

>> À lire aussi : Confinement : 10 millions de litres de bière vont être jetés !

Gérard Collomb présente ses excuses à travers un communiqué de presse !

Lors de la visioconférence, l’insulte de Gérard Collomb n’est pas passé inaperçu, et un représentant des Républicains a défendu Myriam Picot, en qualifiant ces propos comme « une attaque personnelle » . Pris la main dans le sac, le maire de Lyon n’a eu d’autre choix que de présenter ses excuses à la maire du 7ème arrondissement, avant de continuer : « Mais ses reproches sur ma décision de ne pas rouvrir les marchés le 8 avril – en accord avec le préfet de Région, le Directeur général de l’ARS, le Président de la Métropole, le Président et la Directrice des HCL -, alors que nous étions au pic de la pandémie et que nos hôpitaux étaient surchargés m’ont tellement semblé décalés par rapport à l’urgence de la situation que ce mot m’a échappé » .

>> À lire aussi : Déconfinement : sur quels créneaux horaires pouvez vous prendre les transports en commun sans attestation ?

Source : L’indépendant 

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Jessy le 09 Mai 2020
0