Rammstein : Quand le célèbre groupe de métal s’embrasse lors d’un concert en Russie pour soutenir les LGBTQ!

Certains pensent que les chanteurs de groupes de métal sont sexistes, homophobes et parfois racistes. Et bien que leur musique dérange parfois, ces derniers savent dénoncer, tourner en dérision et prendre partie pour un sujet parfois sensible. En concert à Moscou, deux guitaristes du groupe Rammstein se sont embrassés, pour soutenir les gays et lesbiennes de Russie.

>> À lire aussi : Cette Russe prétend « exorciser » les bébés handicapés durant des séances de bébés nageurs ultra violentes ! (vidéo choc)

Deux guitaristes de Rammstein s’embrassent lors d’un concert à Moscou !

Les spectateurs étaient en folie lors du passage du groupe Rammstein à Moscou, pour leur tournée européenne officielle. Comme à son habitude, le groupe a su mettre le feu à la scène du Luzhniki Stadium, pour le bonheur des fans. Alors qu’ils jouaient l’un de leurs derniers titres, Ausländer, Paul Landers et Richard Kruspe, les deux guitaristes du groupe, se sont embrassés devant le public. Un acte voulu et assumé par les deux musiciens qui veulent soutenir les gays et lesbiennes de Russie. Le groupe n’a pas tardé à poster la photo sur son compte Instagram, en spécifiant : « La Russie, on vous aime ! » . Ce n’est cependant pas la première fois que le groupe montre son soutien à la communauté LGBTQ. En effet, les deux membres du groupe se sont embrassés à plusieurs reprises lors de leur tournée.

Pendant leur concert en Pologne, le groupe a brandi des drapeaux arc-en-ciel après avoir appris qu’un journal national distribuait des autocollants anti-LGBT. Till Lindemann, le chanteur du groupe, s’est même offert un petit tour dans un bateau pneumatique aux couleurs du drapeau LGBT afin de dénoncer ces faits. Mais il souhaitait aussi dénoncer la crise migratoire, comme le spécifie Lavoixdunord.

>> À lire aussi : Six hommes victimes d’une agression homophobe en pleine rue à Paris

Assumer cet acte pour soutenir la communauté LGBTQ, mais il pourrait leur coûter cher !

On le sait, la Russie n’est pas vraiment fan de la communauté LGBTQ. Alors que certains se font tabasser, sans le droit de porter plainte pour agression homophobe, le groupe a frappé fort en s’embrassant lors de son concert en Russie. Un geste qui est nettement politique, dans ce pays où, deux semaines auparavant, Jelena Grigorjeva, une militante LGBTQ, a été poignardée à Saint-Pétersbourg, comme le rappelle Lavoixdunord. Cependant, cet acte pourrait leur coûter très cher. Selon la loi russe sur « la propagande homosexuelle », les étrangers favorisant des relations dites « non-traditionnelles » entre mineurs peuvent être emprisonnés pendant 15 jours, et condamnés à payer une amende de 78 dollars.

En Russie, l’homosexualité n’est pas acceptée. Jusqu’en 1993, l’homosexualité était vue comme un crime, et comme une maladie mentale jusqu’en 1999. Plusieurs emprisonnements et meurtres d’homosexuels ont été rapportés depuis 2017 dans le pays et en République russe de Tchétchénie.

>> À lire aussi : Les Français sont plus tolérants face à l’homosexualité mais conservent encore de vieux stéréotypes…

 

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jessy le 05 Août 2019
 
0