Refuser la priorité à un piéton vous coûtera désormais très cher ! Voilà à quoi vous devez vous attendre…

Le décret est passé le mardi 18 septembre.

La réforme du code de la route a beaucoup fait parler ces derniers mois. Avec l’abaissement de la limitation de vitesse de 90 à 80, Edouard Philippe s’est attiré les foudres des automobilistes. Depuis le 1er juillet, il est interdit de dépasser les 80 Km/h sur une route à double sens. Le Premier ministre a affirmé qu’il s’agissait avant tout d’assurer la sécurité sur les routes. Mais pour beaucoup, le gouvernement cherche plus à « retirer de l’argent aux conducteurs », puisqu’une amende pour excès de vitesse coûte très cher

 

Ne refusez plus la priorité à un piéton !

Dans cette réforme, il y a plusieurs modifications du code de la route. Ainsi, le EAD (ethylotest anti-démarrage) a été mis en place afin de lutter contre l’alcoolémie au volant. Ce système sera mis en place dès janvier 2019. Il s’agit d’un système perfectionné qui permet au conducteur de souffler dans l’éthylotest : si le résultat est négatif, l’automobiliste ne pourra pas démarrer sa voiture. Il s’agit avant tout de sécurité et d’éviter les accidents de la route, qui tuent chaque année des milliers de personnes. Enfin, les automobilistes ne devront plus refuser la priorité aux piétons

 

Voici ce que cela peut vous coûter…

En effet, si vous refusez la priorité à un piéton vous serez très sévèrement verbalisé. Six points de permis vous seront retirés si vous ne cédez pas la priorité à un piéton. Ainsi, toute personne « s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire » a la priorité. Si l’automobiliste ne lui cède pas, il se verra retirer 6 points sur son permis. Vous pouvez désormais traverser la rue, et aussi trouver du travail en toute sécurité ! Que pensez-vous de cette solution ?

En savoir plus sur : - - -

Publié par Charlotte Zuber le 19 Sep 2018
 
0