Une responsable politique affirme que les femmes peuvent tomber enceintes dans les piscines à cause du sperme des hommes

Une responsable indonésienne de la protection de l’enfance pense qu’une femme peut tomber enceinte « sans pénétration » dans une piscine. Après cette vive polémique, elle s’est excusée pour ses propos.

femme pisicne

Sitti Hikmawatty a affirmé qu’une femme pouvait tomber enceinte dans une piscine où un homme au « sperme puissant » a éjaculé.

Sitti Hikmawatty, membre de la Commission indonésienne de protection de l’enfance pour la santé (KPAI), a dernièrement fait une déclaration choc.  D’après elle, une femme peut tomber enceinte si elle nage dans une piscine où un homme au « sperme puissant » a éjaculé.

« Il existe un type de sperme masculin particulièrement puissant capable de provoquer une grossesse dans une piscine. Même sans pénétration, les hommes peuvent être excités par les femmes dans la piscine, éjaculer dans l’eau et provoquer ainsi une grossesse non-voulue », a-t-elle déclaré la semaine dernière dans une interview au Tribun Jakarta.

« Personne ne sait avec certitude comment les hommes réagissent à la vue de femmes dans une piscine » , a-t-elle ajouté.

>>> À lire aussi : Une fillette de 13 ans affirme être enceinte d’un garçon de 10 ans

Les déclarations de Sitti Hikmawatty rapidement démenties par l’Association des médecins

Face aux déclarations chocs de Sitti Hikmawatty, l’Association des médecins indonésiens s’est exprimée sur cette polémique.

Elle a évidemment rappelé qu’il était impossible que les spermatozoïdes nagent dans la piscine jusque dans le vagin d’une femme. Par ailleurs, les produits chimiques présents dans l’eau chlorée entrainent leur destruction.

Sur les réseaux sociaux, un grand nombre d’internautes ont montré leur indignation face aux propos adhérents de Sitti Hikmawatty.

« Une fois de plus, je vous rappelle que si vous ne comprenez pas les problèmes de santé, il vaut mieux se taire. Au lieu de provoquer de l’anxiété et de la panique. Je tiens à souligner ici que le fait de nager avec le sexe opposé ne provoquera pas de grossesse » , a écrit sur Twitter un médecin, rapporte le Daily Mail.

Au final, la responsable politique s’est excusée dimanche en soulignant que ses propos étaient faux.

>>> À lire aussi : #MonPostPartum : un hashtag sur Twitter sur lequel les femmes racontent le post-accouchement

En savoir plus sur : - - -

Publié par Eugenie le 01 Mar 2020
0