Reverse : ce mini film d’horreur de 5 minutes va vous glacer le sang ! (vidéo)

Si vous aimez les films d’horreur, on a pensé à vous. Dans un court métrage pas plus long de 5 minutes, Reverse nous propose un format inédit puisque tout est filmé à partir la caméra de recul d’une voiture. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça nous glace le sang.

 

Reverse, simple mais efficace

À l’approche d’Halloween, on vous a trouvé un court-métrage qui va vous glacer le sang : Reverse. Réalisé par l’Australien Josh Tanner, il s’agit d’une histoire d’épouvante qui dure pas plus de cinq minutes et qui se déroule dans l’enceinte d’un parking souterrain. Le réalisateur s’inspirant des dernières tendances en matière de films d’horreur, il utilise donc la technologie moderne pour la retourner contre nous.

 

Et ça marche ! Car Reverse, comme son nom l’indique, utilise les capteurs du radar de recul de la voiture. D’ailleurs, Josh Tanner confie avoir tiré l’idée d’une scène de la vie quotidienne«Les sièges de ma voiture indiquent parfois que quelqu’un est assis par l’alarme de la ceinture de sécurité lorsqu’il n’y a rien». Une histoire simple et efficace qui fout vraiment la trouille, surtout quand on entend le radar s’accélérer de plus en plus rapidement…..C’est presque comme les battements de notre coeur qui menace de péter.

 

reverse-film-horreur-épouvante

«Les sièges de ma voiture indiquent parfois que quelqu’un est assis par l’alarme de la ceinture de sécurité lorsqu’il n’y a rien».

Une histoire terrifiante et dérangeante parce que particulièrement réelle

Qui n’a jamais vécu cela ? Récupérer sa voiture dans un parking, tard le soir après le boulot ou une sortie et se retrouver complètement seul. Enfin, ça c’est ce qu’on croit. Parce que bon nombre d’entre nous connaissent cette sensation étrange d’être surveillé sans pouvoir l’expliquer. Et c’est exactement la thématique de Reverse.

 

Ajouter à cela une bande son qui fait vraiment flipper et ça donne un petit bijou d’épouvante de 5 minutes. Il n’en a d’ailleurs pas fallu beaucoup plus au réalisateur, qui explique avoir tourné ce court métrage en une nuit seulement. Un short film dont Tanner est assez fier : “Notre équipe de son et de musique de postproduction s’est beaucoup amusée à construire un patchwork de sons sonore énervant” explique-t-il. Et il ajoute que c’est en «augmentant le son des ceintures de sécurité et des cris de pneus» que le rendu devient carrément glaçant. Et à vrai dire, on confirme !

Publié par Claire le 29 Oct 2018
0