Santé : on opte pour l’eau du robinet ou celle en bouteille ?

Publié par Mélaine le 23 Déc 2018

Dans la vie, il y a ceux qui portent des packs d’eau et ceux qui amènent leur verre vide sous le robinet. Mais savez-vous vraiment laquelle de ces deux eaux est la meilleure ?

 

Des eaux du robinet et des qualités

65% d’eau. C’est la masse d’eau que contient, en moyenne, un corps humain. Et autant dire que nous hydrater est, tout simplement, vital. Mais, quand il s’agit d’eau, on ne sait plus très bien laquelle choisir. D’autant plus qu’entre l’eau du robinet et l’eau en bouteille, entre un enjeu de taille. Celui de l’impact sur l’environnement.

 

Bon, tout d’abord, il n’existe pas une eau. Et celle qui sort de votre robinet dépend de la zone géographique où vous habitez. Alors que ce soit clair : même si l’eau est traitée, si vous vivez dans une région qui a une grande activité agricole et industrielle, dans vos nappes phréatiques, on retrouvera des pesticides, des nitrates, des métaux lourds.

 

Et l’eau du robinet peut être mauvaise en raison du plomb qui existe encore dans certains logements.

 

Bon, sur ce sujet, et depuis 2013, la Commission Européenne oblige les propriétaires à fournir de l’eau courante contenant moins de 10µg de plomb par litre. Moins de 10µg, cela ne veut donc pas dire 0.

 

N’hésitez pas à demander un diagnostique de l’eau de votre logement à un professionnel.

 

L’option de l’eau minérale

Alors, sans langue de bois, il faut bien le dire. Les usines qui fabriquent les eaux minérales sont surtout des usines qui fabriquent … Des bouteilles en plastique. Pourtant, l’eau qui y est conditionnée est extrêmement réglementée et très contrôlée. Le problème, vous l’aurez compris, ce n’est pas l’eau. C’est le plastique de la bouteille.

 

Des chercheurs de l’Université de l’Etat de New York ont prouvé que le plastique se diffusait dans l’eau. Et, tenez-vous bien, le taux de particules de plastiques est deux fois plus élevé dans une bouteille que dans l’eau du robinet.

 

On parle donc de contamination de l’eau. La science, quant à elle, n’a toujours pas déterminé si ce plastique avait un impact sur la santé. Sans vouloir paraître pessimiste, nous avons déjà une petite idée de la réponse.

 

De l’eau dans une bouteille en verre

Le choix entre la peste et le choléra ? Plomb ou plastique et perturbateurs endocriniens ? Rassurons-nous, il y a des avancées dans le domaine. Depuis le 1er janvier 2015 par exemple, les contenants et ustensiles commercialisés en France doivent être dépourvus de bisphénol A (BPA) et de phtalates. Des substances cancérigènes.

 

Pourtant, il y a bien une solution qui serait bonne pour notre santé et pour notre environnement. Celle de l’eau minérale en bouteille en verre. Une solution qui permet de générer moins de déchets plastiques. Le verre n’est pas un matériaux vivant comme le plastique. On dit alors qu’il est inerte. Il est de confiance et la qualité de l’eau ne changera pas.

 

Peu de marques ont opté pour ce conditionnement. L’embouteillage en verre représentant un sacré surcoût.

 

Quel que soit votre choix, prenez soin de vous et de votre santé.

 

En savoir plus sur : - -

 
0