Elle sauve un bébé englouti sous la terre, 20 ans après, un appel va la bouleverser !

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Le bébé était enterré vivant

En mai 1998, une jeune femme du nom d’Azita Milanian faisait tranquillement son jogging avec ses deux chiens, comme à son habitude. Alors qu’elle passait sur une petite route du sud de la Californie, un de ses chiens s’arrête de courir et porte son attention vers le fossé qui se trouve sur le côté de la route. La joggeuse remarque son absence et constate que son chien s’était mis à creuser le sol. Elle jette donc un coup d’oeil et fait une terrible découverte : deux tout petits pieds sortaient du sol. Rapidement, la jeune femme compris l’urgence de la situation et s’est mise à creuser avec son chien afin de sortir le petit enfoui sous la terre.

 

Plus Azita creusait, plus elle se faisait à l’idée qu’elle trouverait un corps de bébé sans vie. Mais au dernier moment, la jeune femme reprit espoir lorsqu’elle entendit le petit pleurer. Le bébé avait été abandonné et enterré ici. Il ne fallait pas tarder, Azita a donc emmené le petit bébé aux urgences. L’enfant souffrait apparemment d’hypothermie mais les médecins ne se faisaient pas de soucis, selon eux, il était hors de danger.

 

Quelques semaines après la découverte du bébé, une femme se prétendant être sa mère biologique a appelé la police. Cette dernière a demandé ce qu’elle risquait si elle affirmait être sa mère, avant de raccrocher. Malgré de nombreux efforts, la police n’a pas réussi à retrouver la mère biologique. Un mois est passé et Azita a fait une demande auprès des autorités afin de devenir la mère adoptive de l’enfant, qu’elle avait appelé Christian. Mais à cause de toutes les retombées médiatiques que cette histoire avait engendré, la police a préféré qu’une autre famille adopte l’enfant.

 

20 ans plus tard…

Au fil du temps, Azita n’eut plus de nouvelles de Christian. Mais 20 ans après avoir sauvé ce bébé, un homme vint se présenter sous le nom de Matthew. Et comme vous l’aurez deviné, il s’agissait bien de Christian. Une famille avait en effet adopté l’enfant et l’avait appelé Matthew. Mais elle avait aussi choisi de lui donner le deuxième prénom de Christian. En hommage à Azita.

 

À 17 ans, Matthew a appris son adoption et a donc décidé de partir à la recherche de la femme qui lui avait sauvé la vie plutôt que sa mère biologique. Une belle histoire qui, selon Azita, avait le mérite d’être partagée.

Publié par Jeanne Tilly le 27 Mai 2018