Sauvés du festival de Yulin, ces 62 chiens ne seront pas abattus !

En Chine, le festival de Yulin est le « festival de la viande de chien » . Une coutume dans le pays pour une minorité de citoyens seulement, alors que les droits des chiens sont de plus en plus importants en France. Le festival débutera le 21 juin à Yulin. 62 chiens ont été sauvés de l’abattoir, et ne finiront pas dans les assiettes. On n’en dira pas autant des milliers de canins qui seront tués cruellement et mangés. Attention, les informations et images suivantes peuvent être choquantes !

>> À lire aussi : Un activiste a failli mourir, attaché par le cou, emporté par la ligne transporteuse d’un abattoir en marche

62 chiens sauvés de l’assiette, retrouvés dans un état critique

C’est un festival inconcevable pour de nombreuses personnes, et pourtant, il existe bel et bien. Chaque année, le « festival de la viande de chien » est organisé à Yulin. Le 12 juin dernier, 62 chiens ont été sauvés d’un abattoir clandestin. Ces derniers étaient terrifiés, épuisés et sous-alimentés. Mais ne vous méprenez pas : ces chiens ne sont pas issus d’un élevage, et ont été volés, afin de les tuer et de les vendre lors du festival. Les activistes, qui ont sauvé les chiens, les ont pris en charge pour leur offrir de la nourriture et de l’eau, ainsi que les premiers soins. Il les ont ensuite envoyés dans des centres de secours dans tout le pays.

L’association Humane Society International (HSI) montre, dans une vidéo, l’état inquiétant des canins, qui ont été enfermés dans des cages rouillées. « Il faisait extrêmement chaud à l’intérieur de l’abattoir lorsque nous sommes arrivés là-bas. Les chiens étaient épuisés et haletants, certains s’appuyant fermement contre le mur pour ne pas être remarqués », explique un activiste.

>> À lire aussi : Une nouvelle vidéo d’une violence inouïe montre l’insoutenable vérité dans les abattoirs

Un événement qui doit cesser au plus vite

Les activistes présents sur les lieux tiennent à signaler que la culture chinoise n’est pas de voler et manger les animaux domestiques des gens. « Bien que le festival de la viande de chien à Yulin ait laissé le monde sous le choc, la plupart des Chinois ne mangent pas de chien », signale un des sauveurs des 62 chiens. Ces derniers ont filmé le sauvetage, et font chaque année des reportages se voulant « choquants » pour sensibiliser et faire réagir la population du monde entier. « Nous voulons que le monde voie les horreurs du commerce chinois de la viande de chien, dont Yulin est typique, et que les amoureux des chiens du monde entier se lèvent contre cette terrible cruauté », déclare l’activiste.

 

Le festival de la viande de chien, un événement cruel

Depuis plusieurs années, ce festival fait polémique dans le monde entier. En effet, selon les chiffres qui circulent, 10 000 chiens et 4 000 chats seraient mangés pendant le festival de Yulin, situé dans le sud de la Chine. Entassés dans des cages mangées par la rouille, exhibés au bout d’un collet comme des peluches malheureuses et souffrantes, ébouillantés vivants et tués à coups de bâton, ces animaux sont pour la plupart des chiens et chats errants. Mais lorsque l’on regarde le festival de plus près, la réalité est tout autre.

Beaucoup d’animaux domestiques sont volés et envoyés dans des abattoirs clandestins. « Le vrai problème, c’est qu’il n’y a pas de politique vétérinaire en Chine, ni d’identification des animaux, ni de stérilisations. Nous travaillons donc avec des députés chinois pour que la question animale soit prise en compte dans sa globalité », explique Michèle Jung, responsable de la branche française de l’association Animals Asia.

William Burkhardt, militant animaliste, se rendra au festival afin de tourner un reportage sur les pratiques lors de l’événement, afin « d’éveiller les consciences ici, en France ».

>> À lire aussi : Une vidéo révèle comment les chiens volés en rue finissent égorgés à l’abattoir puis vendus dans des restaurants indonésiens

 

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Jessy le 18 Juin 2019
0