Scandale : un village espagnol désinfecte ses plages à l’eau de javel… et s’excuse !

Avec les mesures de déconfinement, chaque pays réfléchit à la meilleure façon de protéger sa population. Alors que le 11 mai sonne comme une date clef dans le déconfinement de la France, l’Espagne assouplit petit à petit ses mesures de confinement. Mais le village de Zahara de los Atunes a décidé de désinfecter ses plages à l’eau de javel, créant l’indignation des citoyens et des politiques .

 

>> À lire aussi : Coronavirus : Une boîte de masques vendue à un prix hallucinant dans un Carrefour à Monaco

Un village d’Espagne désinfecte ses plages à l’eau de javel

Après six semaines de confinement, l’Espagne a lancé son plan de déconfinement. Après la crise sanitaire liée au Covid-19, l’heure est à la protection de la population. Le pays, qui assouplit petit à petit les mesures de déconfinement, s’est vu face à un scandale. Dans le village balnéaire de Zahara de los Atunes, au sud du pays, les autorités locales ont désinfecté les plages à l’eau de javel, afin d’assurer la sécurité des citoyens. Des tracteurs, équipés de pulvérisateurs, ont donc été déployés sur les plages, comme l’indique The Guardian. Rapidement, les citoyens se sont indignés. « C’est totalement absurde. La plage est un écosystème. Si vous y versez de la javel, vous tuez tout » a alors expliqué Maria Dolores Iglesias Benitez, présidente d’une association chargée de la protection de la zone.

Crédit : Canal Sur

>> À lire aussi : Coronavirus : Emmanuel Macron maintient la cérémonie du 1er mai

Les autorités présentent leurs excuses …

Rapidement, des photos de cette opération ont été relayées sur les réseaux sociaux, notamment par Greenpeace. Une décision qui indigne et menace la survie des oiseaux migrateurs, mais aussi des animaux marins. Cette initiative espagnole, qui a eu l’effet d’un ras de marée médiatique, a été vivement critiquée et controversée. Augustin Conejo, un officier municipal du village, a expliqué cette décision comme étant mise en place pour « protéger les enfants » avant leur retour sur la plage, mais a reconnu que « c’était une erreur » auprès de Canal Sur.

>> À lire aussi : Prix des masques : À combien étaient-ils vendus avant l’arrivée du coronavirus ?

Source : BFMTV

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Jessy le 02 Mai 2020
0