Trois sœurs tuent leur père après des années d’abus : légitime défense ou meurtre avec préméditation ?

Krestina, Angelina et Maria Khachaturyan sont toutes les trois les accusées dans un procès qui est en train de se dérouler à Moscou. Si elles risquent la prison, elles sont aussi les victimes, victimes de l’homme qu’elles ont tué, leur père. Légitime défense ? Meurtre ? La justice va devoir déterminer si ce meurtre prémédité peut être considéré comme de la légitime défense, sachant que depuis 4 ans, elles étaient les victimes de violences physiques et sexuelles de la part de leur père.

> À lire aussi : TRAGIQUE : Un père de famille tue ses deux bébés avant de se poignarder

Les filles de Mikhail Kachaturyan ont mis fin à leur calvaire en tuant leur père

En juillet 2018, Mikhail Khachaturyan était retrouvé mort dans la cage d’escaliers de son appartement. La police a très rapidement compris que l’homme avait été tué à coups de couteau et de marteau par ses trois filles. Ce jour-là, à bout de nerfs, elles sont passées à l’offensive. Plus tôt dans la journée, le père avait aspergé ses filles avec une bombe lacrymogène, et les avait punies car la maison était en désordre. Krestina, 19 ans, Angelina, 18 ans, et Maria, 17 ans, ont avoué avoir tué leur père, racontant également le calvaire qu’il leur a fait subir pendant 4 ans.

> À lire aussi : Charlize Theron : ses confidences glaçantes sur cette nuit tragique où sa mère a tué son père

Le meurtre avec préméditation pourrait se transformer en légitime défense

Le sordide histoire de famille a fait la une de la presse nationale en Russie, remettant sur le tapis une loi rangée par le Parlement en 2016, qui permet de protéger les victimes d’abus domestiques. Selon les défenseurs de cette loi, les filles devraient être protégées et il est impossible qu’elles soient condamnées pour meurtre. Le procès des sœurs Khachaturyan vient de commencer à Moscou. Seules Krestina et Angelina seront jugées. Leur sœur Maria était mineure lors des faits et lorsqu’elle a atteint les 18 ans, elle a été jugée en incapacité mentale de comparaitre. Elle sera jugée séparément, bien qu’elle soit appelée à témoigner lors du procès de ses sœurs.

> À lire aussi : Violée par son père, elle tombe enceinte à trois reprises, jusqu’au jour où…

L’affaire des sœurs Khachaturyan est très suivie en Russie

« Je vais vous battre pour tout ce que vous avez fait. Je vais vous tuer. Vous êtes des prostituées et vous mourrez en prostituées ». Ce SMS a été lu lors du premier jour de l’audience au tribunal. Ce genre de messages insultants et menaçants, les sœurs en recevaient au quotidien. Leur mère a également été menacée. « Nous pensons qu’elles n’avaient pas d’autres choix. Leur père les a plongées dans le désespoir, toute leur vie a été un enfer continu », plaide leur avocat. D’un autre côté, il a été rappelé que les filles s’en sont pris à leur père pendant qu’il dormait et qu’elles s’étaient également infligées elles-mêmes des blessures afin de plaider la légitime défense. Pour le moment, le procureur a bien voulu comprendre que les abus physiques et sexuels dont elles ont été victimes sont bien le déclencheur de leur crime. Il a pour le moment été demandé à la justice de requalifier le meurtre par préméditation en meurtre de légitime défense.

> À lire aussi : Un père viole sa fille lesbienne pour lui prouver que le sexe avec un homme est mieux

Crédits : Capture Twitter, Getty – Source : Unilad

En savoir plus sur : - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 03 Août 2020
0