Coupe du monde : il agresse sexuellement une journaliste sportive en plein direct ! (vidéo)

Publié par Jeanne Tilly le 22 Juin 2018

En direct, il agresse sexuellement une journaliste sportive

Malgré le fait que les mentalités changent peu à peu vis-à-vis de la vision de la femme dans la société, rien n’est encore fait. Ce qui vient d’arriver en est un parfait exemple. Il y a une semaine, Julieth Gonzalez Theran, une journaliste sportive d’origine Colombienne, était en direct depuis la Russie afin de couvrir la Coupe du monde. Alors qu’elle se trouvait en plein centre ville, un supporter a profité du direct pour passer devant la caméra, attraper la journaliste l’embrasser et lui attraper la poitrine au passage. La vidéo de cette agression sexuelle est d’ailleurs disponible juste au-dessus de l’article. Très professionnelle, Julieth Gonzalez Theran a su garder son calme et a continué son direct comme si de rien n’était. Les téléspectateurs soulignent le professionnalisme qu’elle a fait preuve et ont été choqués par l’agression sexuelle qu’elle a subie.

 

Mais une fois la caméra coupée, la jeune femme a souhaité en démordre avec le principal intéressé qui l’avait agressé sexuellement. Bien sûr, ce cher supporter avait déjà pris la fuite et était sûrement très loin. Cependant, Julieth Gonzalez Theran ne comptait pas lâcher l’affaire. En effet, pour elle, il était important de souligner le harcèlement que subissent les femmes en général, mais aussi les femmes journalistes sportives.

 

La Coupe du monde et les journalistes sportives

En effet, les femmes aussi peuvent aimer le foot et même lier le sport avec leur métier. Mais le problème c’est que cette idée n’est pas très bien ancrée dans les esprits. Que ce soit à la Coupe du monde ou lors d’autres évènements sportifs, les journalistes féminines sont toujours la cible d’agressions ou de harcèlement.

 

Certes, les journalistes masculins se retrouvent dans des situations parfois désagréables lors de ces évènements car les supporters aiment toujours se montrer devant la caméra. Mais jamais ils ne vont se faire agresser comme les femmes peuvent l’être. Et c’est ce que Julieth Gonzalez Theran a voulu exprimer juste après avoir subi cette agression. Sur son compte Instagram, la journaliste a posté la fameuse vidéo et l’a accompagnée d’un message.

 

« J’étais là pendant des heures pour préparer mon direct et rien ne m’est arrivé. Mais une fois en live, cet homme a profité de moi. Il est venu, m’a embrassée et a touché ma poitrine. J’ai été obligée de continuer et ensuite, j’ai voulu voir s’il était toujours là, il était déjà parti« .

 

Elle a ensuite rajouté : « Nous ne méritons pas ce traitement. Nous sommes aussi professionnelles et méritantes. J’aime partager ma passion pour le football mais nous devons délimiter les choses entre de l’affection et du harcèlement« .

 

Bien dit !

 

Source : Huffington Post

En savoir plus sur : - - - - - - - - -

 
0