Top 11 des produits du quotidien que vous ne trouverez plus dans le commerce d’ici 2020

Imagineriez-vous vivre sans… ?? D’ailleurs, sans quel objet du quotidien pourriez-vivre ? Un objet dont vous vous servez tous les jours ou presque ? Pour vous, on a établi aujourd’hui un petit Top 11 de tous les produits du quotidien qui seront interdits à la vente d’ici 2020. Apprêtez-vous à avoir quelques surprises, et pas que des bonnes. C’est parti !

 

N°1 – Les cotons tiges

produits du quotidien qui vont disparaitre

La tige plastique est l’un des premiers déchets que l’on retrouve dans l’océan. Les cotons tiges tels que vous les connaissez ne seront donc plus en vente à partir du 1er janvier 2018.

N°2 – Les couverts en plastique

L’écologie rentre en ligne de compte encore une fois, et là, cela concerne les couvertes en plastiques (assiettes, gobelets, etc.). Dorénavant, vous irez pique-niquer avec des couverts fabriqués en matériaux bio. Et c’est pas plus mal !

N°3 – Les tampons et serviettes hygiéniques

On sait désormais que les protections hygiéniques classiques sont bourrées d’agents chimiques en tout genre. Notamment des agents blanchissants, comme du dioxyde de chlore, des fois que vous ayez envie de vous désinfecter la schneck au passage. Ils sont dangereux et causeraient bon nombre de maladies. Les consommateurs demandent, et à juste titre, plus de transparence au sujet de ces produits d’hygiène intime. Auquel cas, il se pourrait bien que les ventes diminuent sensiblement.

N°4 – Les cabines de bronzage

Si vous en étiez adeptes, vous savez peut-être aussi que les cabines UV comportent deux ou trois risques pas très cooli coolos. Du style, cancer de la peau, ou des yeux. Tout est une question de modération, évidemment, mais c’est comme la capote qui craque, il suffit d’une fois…

N°5 – Les dentifrices à microbilles

Qu’on s’entende bien, il n’est pas question de ne plus se laver les dents. Mais d’interdire les dentifrices contenants des microbilles de polyéthylène. Une fois évacuées dans nos canalisations, elles pollueraient les lacs, les mers et les océans.

N°6 – Les exfoliants

Dans le même genre que les microbilles des dentifrices, les exfoliants contiennent parfois des micro-billes en polyéthylène. Certaines marques ont pourtant déjà trouvé des alternatives, comme les noyaux broyés, les grains de fraises ou encore le marc de café.

N°7 – L’aspartame

Il est de plus en plus remplacé (ex : stevia) car de plus en plus controversé. Beaucoup de spécialistes estiment que cet édulcorant serait responsable de divers problèmes de santé.

N°8 – Les crèmes solaires

Il semblerait que là encore, nous soyons sur du produit toxique. Puisque la plupart de nos tubes de crèmes solaires contiendraient des perturbateurs endocriniens. Essayez donc de privilégier les crèmes fabriquées sans nanoparticules, à base de filtres minéraux.

N°9 – L’huile de palme

Elle avait failli être surtaxée en 2016. Mais les lobbys ont suffisamment fait pression pour que la taxe ne passe pas… Son impact sur l’écologie n’est pas la seule et unique raison pour laquelle elle sera probablement bannie de nos produits de consommation. En effet, elle aurait également des effets nocifs sur notre santé.

N°10 – Les anti-transpirants

Anti-transpirants et autres déo à l’aluminium ne sont pas vraiment recommandés pour la santé. Ils ont été reconnus comme étant des produits cancérigènes. Il va donc falloir ramer sec pour nous trouver des déos un peu plus naturels. Au boulot.

N°11 – Les sacs plastiques

Interdits des grandes surfaces depuis juillet 2016, ils sont désormais tous devenus payants. Ce qui ne signifie pas qu’ils ont réellement été interdits… D’ici 2020, on vous proposera des sacs, toujours payants, mais fabriqués en matériaux recyclables.

Crédits images / image à la une : © istock
Publié par Charlene le 17 Août 2017