Ce transgenre partage des photos de son incroyable transition et devient une icône de la communauté LGBT (vidéo)

De femme à homme

Il est né femme, pourtant Jaimie Wilson savait que ce corps n’était pas le sien. Jaimie Wilson est un DJ et modèle originaire de Ann Arbor, dans le Michigan. À 21 ans, il est devenu une véritable icône pour la communauté LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres). Le modèle a partagé les photos de son incroyable transition de femme à homme sur les réseaux sociaux. S’il est désormais épanoui dans son nouveau corps, cela n’a pas toujours été facile pour lui de s’accepter.

 

Une étape « effrayante »

C’est à l’âge de 15 ans que Jaimie Wilson prend conscience de son mal être. Il n’est pas né dans le bon corps. « Je savais bien que j’étais un garçon. Mais parce que j’ai grandi dans une famille religieuse très conservatrice, je devais mettre mon identité et mes sentiments de côté jusqu’à ce que je sois capable d’être indépendant », a-t-il confié à Unilad. « Je savais que la situation n’aurait pas été bonne, ou sûre, si j’avais fait mon coming out aussi jeune. » Accepter son genre a été compliqué, et « effrayant » pour le jeune homme. « Je pensais que c’était quelque chose avec lequel je devais vivre pour le restant de mes jours. Je n’ai dit à personne ce que je ressentais parce que j’avais peur de perdre tout le monde », se livre-t-il.

 

« J’étais moi »

Mais finalement, Jaimie Wilson a su trouver le courage de montrer au grand jour sa transition. À 18 ans, il effectue sa transition de femme à homme. Une libération pour le jeune homme qui peut désormais « s’habiller et ressembler à qui il veut ». Il s’est coupé les cheveux, et a suivi un traitement hormonal. « J’étais moi. » Pourtant, cette transition n’a pas été au goût de tout le monde. Sa famille n’a pas accepté son changement d’apparence. Et s’il a perdu des proches, Jaimie Wilson a su trouver une seconde famille : la communauté LGBT pour qui il se défenseur. « Sois toi, et une vraie famille et t’aimera et t’acceptera pour qui tu es. Au final, je n’ai pas perdu une famille. J’ai perdu des gens qui partageaient le même sang que moi. » 

Publié par Marion Ristor le 03 Déc 2017
0