Des dizaines de femmes qui dansent le twerk dans la même pièce, la vidéo qui divise les internautes !

 

 

C’est la vidéo qui agite Twitter depuis le début du week-end. Dans ce court extrait de 25 secondes, relayé par un internaute américain, on aperçoit près d’une centaine de femmes dans ce qui s’apparente être un cours de fitness. En tenues de sport, les élèves ne sont pas en exercice de gainage, de pompes ou de squat mais travaillent visiblement les fessiers en dansant le twerk. Visionnée plus de dix millions de fois et partagée par de multiples comptes, la séquence suscite des réactions diverses en France.

>>>À lire aussi : Elle quitte son job de prof pour faire du twerk et devient riche

Cette danse sensuelle pointée du doigt

Si les internautes sont nombreux à ironiser sur le caractère insolite de la vidéo, en postant des « memes » divers et autres images virales bien connues sur les réseaux sociaux, d’autres se montrent plus refroidis à la vue de ces femmes en plein twerk. À commencer par l’homme politique Julien Rochedy, proche des milieux d’extrême-droite et ancien membre du Front national.

Fidèle à ses habitudes, l’ancien directeur national de FN de la jeunesse a posté un message volontairement provocateur sur le réseau. « Les filles, faites plutôt de la danse classique. Ca vous va tellement mieux au teint, et c’est tellement plus joli. Non seulement vous faites honte à vos ancêtres, mais en plus vous faites vraiment pitié. Regardez vous. » De quoi faire réagir une bonne partie de ses 39 000 abonnés, qui mélangent twerk, féminisme, patriarcat, appropriation culturelle et culture du viol dans le même sac

>>>À lire aussi : Un papa danse avec sa fille et se retrouve médusé quand la petite commence à…twerker ! (vidéo)

Mais pourquoi mélanger twerk et féminisme ?

« Et toutes ces fesses qui appellent au viol sont évidemment de grandes combattantes féministes… » , « Putain, c’est beau la lutte contre le patriarcat. » Les messages de la sorte pullulent dans les réponses au tweet posté par Julien Rochedy. Les militants extrémistes semblent ainsi avoir du mal à différencier une danse pratiquée dans le cadre d’un cours de fitness, d’un enjeu sociétal majeur, visant à réduire les inégalités entre les femmes et les hommes.

Ils s’arrêtent au caractère sensuel de la danse et sexualisent ces dizaines de fans de fitness, irritant ainsi d’autres internautes plus modérés. « Et sinon, elles font ce qu’elles veulent non ? Fin du débat. » poste un autre internaute pour éteindre la polémique.

>>>À lire aussi : Martin Solveig propose au Ballon d’Or féminin de twerker, il choque les internautes

En savoir plus sur : - -

Publié par Maxime le 17 Sep 2019
 
0