Un parrain de la mafia sicilienne mange le doigt d’un gardien de prison!

En juin dernier, Giuseppe Fanara, l’un des parrains de la Cosa Nostra (mafia sicilienne) a agressé un surveillant lors d’un contrôle de routine dans la prison où il est incarcéré. L’agression a été d’une telle violence que le détenu a réussi à sectionner le petit doigt du surveillant avec ses dents.

Un prisonnier agresse un surveillant de prison

A lire aussi: Emprisonné, cet homme était loin d’imaginer qu’il allait subir une erreur judiciaire

Un simple contrôle qui tourne au cauchemar

Incarcéré à la prison de Rebibbia à Rome depuis maintenant 9 ans, Giuseppe Fanara purge une peine de réclusion à vie. Membre de la Cosa Nostra dont il est l’un des patrons, il est incarcéré sous le régime de l’article “41 bis” réservé aux mafieux. Le 7 juin dernier, il a agressé sept gardiens de prison lors d’un contrôle de routine se déroulant dans sa cellule. Au cours de cette agression, il a mordu le petit doigt de la main droite de l’un des surveillants jusqu’à l’arracher.

Loin de s’arrêter là, Giuseppe Fanara s’en est ensuite pris aux six autres gardiens avec un manche à balais. ” Je vais vous égorger comme des porcs !” leur avait-il crié. Mais voilà, une fois le prisonnier maîtrisé, ils se sont vite rendu compte que le doigt arraché avait disparu.

Le détenu transféré dans un autre établissement

Après cette altercation avec les gardiens de prison, le détenu a immédiatement été placé à l’isolement. Le doigt n’ayant pas été retrouvé, le procureur de Rome en a conclu que le détenu l’avait avalé. Oui vous avez bien lu, il aurait mangé le doigt du surveillant de prison.

Depuis, Giuseppe Fanara a été transféré dans une prison de haute sécurité, celle de Sassari en Sardaigne. Il doit bien entendu faire face à de nouvelles accusations. Il est donc désormais accusé de coups et blessures graves et de résistance à l’arrestation en plus de tous les faits qui lui étaient déjà reprochés. Bien que sa peine ne puisse pas être aggravée, ses conditions de détentions elles, risquent de se dégrader sérieusement.

A lire aussi: Jugé pour pédophilie, le cardinal Pell a été libéré après un an de prison

Publié par Elodie le 12 Sep 2020
0