Un puit de pétrole découvert en Guyane pourrait multiplier par 10 la production Française

Cela fait maintenant un an que cette poche d’hydrocarbures a été découverte par la société Tullow Oil dans les eaux Guyanaises. Après une suspension du permis d’exploitation par Nicole Bricq, les recherches ont repris de plus belle. Les motifs écologiques évoqués par la ministre de l’écologie n’ont pas suffit à empêcher les fouilles sur ce qui pourrait être une mine d’or énergétique pour la France.

Shell loue un bateau de forage pour ses explorations. Coût journalier de l’opération : près de 800 000€. Si l’entreprise se montre plus que discrète sur le potentiel de cette poche découverte, il est évident qu’elle doit représenter un enjeux considérable. Le scénario le plus optimiste parle d’un gisement de plus de 3 milliards de barils (un  » big cat  » dans le jargon), soit 800 000 barils/jour pendant 10 ans ce qui couvrirait prés de 50% de notre consommation.

La Guyane ne peut cesser de se réjouir de cette incroyable découverte malgré les risques écologiques que cela lui fait courir (risques de marées noires etc..)

Les enjeux économiques sont considérables : sur ce même scénario, le chiffre d’affaires annuel serait de 24,5 milliards d’euros. Bien loin de couvrir la dette publique de 1 800 milliards d’euros, ce gisement pourrait toutefois donner un nouveau souffle à notre économie. Mais que les particuliers ne s’enthousiasment pas trop, les prix à la pompe ne baisseront pas pour autant puisque les prix sont fixés par les marchés mondiaux.

Si tout va bien, l’exploitation pourrait commencer en 2019. D’ici là les eaux Guyanaises seront fouillées de fond en comble.

Notre pays serait-il  sur le point de devenir un acteur incontournable du marché du pétrole ? La suite des événements nous le dira…

Publié par Elsa Lepic le 01 Nov 2012
0