Une drogue thérapeutique va être testée en France

 

Alors que certains pays d’Europe comme l’Allemagne et l’Espagne utilisent déjà le cannabis thérapeutique, ce sujet est encore très tabou en France. On apprend pourtant ce jeudi 11 juillet que l’Agence du médicament a donné son feu vert à l’expérimentation du cannabis thérapeutique en France.

>> À lire aussi : Voici les 5 plus grandes idées reçues sur le cannabis 

La légalisation du cannabis médical est-elle pertinente ?

Dominique Martin, directeur de l’Agence nationale du médicament a souhaité saluer un « travail remarquablement conduit » sur les recherches autour du cannabis thérapeutique. Alors que ce sujet est très controversé en France à ce jour, il semblerait que le 11 juillet marque une avancée remarquable. Toujours d’après le dirigeant, le comité « a pris le temps nécessaire d’écouter les uns et les autres » dans chacun des aspects du dossier. Aussi bien médical, économique et associatif.

Fin 2018, l’ANSM avait donné un accord de principe au lancement d’une expérimentation du cannabis thérapeutique en France. C’est naturellement qu’ils avaient demandé au comité d’experts sur l’expérimentation du traitement grâce au cannabis de se pencher sur la forme à donner à ce nouveau traitement. L’enjeu de cette étude était très important. En effet, il fallait recueillir des données suffisantes pour juger ou non de la pertinence d’une légalisation du cannabis à visée médicale.

 

>> À lire aussi : Voici les 200 surnoms les plus utilisés dans les couples ! Euh pour certains, il ne faut peut-être pas les dire en public non ??

Le cannabis ne sera pas fumé

Concernant la question de la légalisation du cannabis thérapeutique, l’action de fumer un joint est absolument exclu. En effet, risque cancérigène oblige. Dominique Martin se prononce pour « une évolution de la législation » . Il exclut néanmoins sévèrement « la voie d’administration fumée » et notamment le joint.

Cet avis positif du comité constitue un premier pas vers la légalisation du cannabis thérapeutique. Cependant la route est encore longue avant de le voir arriver sur les marchés médicaux rajoute l’ANSM.

Maintenant que le projet a été accepté par l’agence de santé, le comité d’experts nommé en septembre va devoir détailler les modalités de mise en oeuvre (loi et décret), les voies d’administration possibles (sprays, gouttes…) ainsi que les manières d’obtenir ces produits (pharmacies, prescription…) Un éventuel remboursement par la Sécurité sociale devrait également être envisagé.

Aux États-Unis, dans quels métiers fume t-on le plus de cannabis ?

>> À lire aussi : Le Canada déjà en pénurie, une semaine après la légalisation 

Déjà autorisé dans de nombreux pays

Un grand pas vient d’être annoncé par l’ANSM concernant le cannabis thérapeutique. À ce jour, un seul médicament, Sativex, est autorisé sur le marché depuis 2014. Il concerne uniquement les contractions musculaires de la sclérose en plaques. Celui-ci n’est néanmoins pas commercialisé à cause d’un désaccord sur le prix de vente.

Le Marinol, autre médicament autorisé est accessible uniquement temporairement et avec de sérieuses raisons. Cela en réduit considérablement l’usage.

Mais une trentaine de pays dans le monde a déjà autorisé le cannabis thérapeutique. La grande majorité concerne des états américains mais l’Union européenne est bien représentée. En effet, 21 pays membres ont déjà franchi le pas.

>> À lire aussi : Un médicament pour soigner les peines de cœur arrive en France 

En savoir plus sur : - -

Publié par Emma le 14 Juil 2019
 
0