Une entreprise française remet les baladeurs cassettes au goût du jour

Mulann, l’entreprise bretonne, a relancé en 2018 les cassettes audio. L’entreprise veut aujourd’hui poursuivre la démarche en s’attaquant aux baladeurs cassette. Cet objet vintage intéresse, d’après Mulann, les fans de musiques analogiques ou les plus nostalgiques.

À Lire aussi : Sony en dévoile un peu plus sur la PlayStation 5 avec le futur logo

Première entreprise à avoir relancé les cassettes audio, la firme bretonne Mulann; spécialisée dans la fabrication et le contrôle de bandes magnétiques à Lannion (Côtes d’Armor), se donne un nouvel objectif. Les cassettes avaient bien fonctionné puisque sa marque Recording The Masters, a réussi à produire pas moins de 30 000 cassettes. Pour compléter l’expérience musicale vintage, la firme va désormais ressortir les baladeurs.

Un baladeur cassette nouvelle génération : rechargeable et connecté

Le PDG de l’entreprise, Jean-Luc Renou a remarqué que les baladeurs cassettes sont toujours commercialisés à petits prix, en ligne notamment, mais sont de mauvaises qualités. « Je me suis dit qu’il y avait de la place pour un baladeur de bonne qualité » , explique au Parisien le PDG. Il décide donc de concevoir un premier modèle de baladeur nouvelle génération. Son équipe a conçu avec l’aide d’anciens ingénieurs de Thomson cette version dans son usine normande et vend un coffret avec 3 cassettes et un crayon pour rembobiner. L’entreprise veut aller plus loin.

L’équipe travaille désormais sur version améliorée. Elle permettrait notamment de mettre l’appareil en Bluetooth. Le lecteur pourrait alors être connecté avec des enceintes ou des écouteurs sans fil. Pour limiter les problèmes de batterie, les piles seraient aussi rechargeables. Cette démarche est compréhensible quand on voit aujourd’hui, malgré l’écoute en streaming, le succès des vinyles.  Pour Jean-Luc Renou, « l’industrie musicale s’intéresse à nouveau à la cassette » . La commercialisation de ce baladeur nouvelle génération réjouira donc les nostalgiques du temps où la musique n’était pas dématérialisée.

À Lire aussi : L’enceinte Alexa a poussé une jeune femme à se suicider

En savoir plus sur : - - -

Publié par Romane le 13 Jan 2020
0