Dans ce petit village d’Auvergne, les vendanges se font… nu !

Le Cap d’Agde, capitale du naturisme ? Et bien pas du tout ! Figurez-vous que dans le Puy-de-Dôme, les amoureux de la nature et du bien-être ont désormais un rendez-vous incontournable. Car pour la deuxième année consécutive, Crest organise ses vendanges naturistes.

 

À Crest, tous à poil !

Il est 9h ce samedi matin, et sur le domaine de la Tour de Pierre au Crest (Puy-De-Dôme) on peut entendre crier « tous à poil ! ». Avec pas plus de 10 degrés ce matin là, ce sont néanmoins une vingtaine de personnes qui se lancent à l’assaut du vignoble….complètement nues. L’une des vendangeuses ironise, « on a tout connu, nous, la pluie et maintenant le froid ! L’année prochaine, ce sera la neige ! ».

 

Car c’est la deuxième année consécutive que ces vendanges naturistes sont organisées. Ce qui n’est pas sans réjouir Thierry Guillot, le président d’Auvergne naturiste. « On est 22 cette fois » se félicite-t-il. Un succès que semble partager Gérard Perrodin, le maire de la ville : « l’année dernière, on m’a appelé de toute la France pour me féliciter (…) c’est bien, cela permet de faire connaître notre village ». Et quant à savoir s’il serait prêt à faire de Crest la prochaine destination naturiste de France, ce dernier répond :  » Qui sait ? Il y a bien des labels villages fleuris, alors naturistes, pourquoi pas ! ». 

 

 

vendanges-nu-Crest-naturistes

Le rendez-vous des amoureux de la nature, sans feuille de vigne

Et à en croire les naturistes, ni les conditions météorologiques, ni la distance ne les effraient. « Nous, on avait marqué la date sur notre agenda, je peux vous l’assurer ! «  explique Syvie qui vient d’Aurillac avec son mari. Le propriétaire du domaine, Pierre Deshors accueille lui aussi l’évènement avec enthousiasme « C’est sûr que c’est une demande surprenante, mais ce sont des gens très sympathiques et ça ne me dérange pas ! « .  

 

Parce qu’avant tout, ces amoureux de la nature et du bien-être recherchent un moment de convivialité. « Vous savez quand on est nu, tout le monde est pareil, il n’y a plus de riche ou de pauvre, seulement de la simplicité et de la convivialité«  explique Thierry Guillot.

 

Une fois vinifiée, cette cuvée spéciale naturiste pourra se déguster dans le courant de l’année 2019.

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Claire le 08 Oct 2018
 
0