Violée, une femme dans le coma depuis 14 ans donne naissance à un bébé

Un drame sans nom. Aux Etats-Unis, en Arizona, une femme dans le coma depuis plus de 14 ans a donné naissance à un petit garçon. Oui, vous avez bien lu. Cette femme s’est faite violer dans son coma.

Violée dans le coma, elle donne naissance à un bébé

C’est suite à un accident dans lequel elle a failli perdre la vie qu’une femme est plongée dans le coma. Et cela depuis 14 ans. Depuis cet accident, elle est hospitalisée dans une structure médicale particulière, à Phoenix, dans le centre Hacienda Healthcare.

 

Le 29 décembre dernier, une infirmière s’est rendue compte que la patiente était en train de gémir de douleur. Pourtant dans un état végétatif, elle était en train d’accoucher. La professionnelle s’est donc chargée de l’accouchement, déboussolée par ce qui était en train de se produire. On imagine l’incompréhension du personnel à ce moment précis. Personne ne s’était jamais rendu compte de la grossesse.

 

Une employée a partagé ses émotions à la NBC « Comment cela a-t-il pu se produire ? Je suis en colère, triste et cela me rend malade ». Elle a bien sûr précisé que l’état de la patiente ne lui permettait pas de se défendre face à son violeur.

 

Le personnel a également rapporté que le petit garçon né était en bonne santé. Cependant, rien n’a été rapporté quant à la santé de la mère.

 

Violée dans le coma : une enquête est en cours

Bien sûr, et comme dans tous les hôpitaux, le personnel était nombreux. La patiente nécessitant des soins chaque heure, il est très difficile de mettre la main sur le coupable.

 

Un service de protection des patients a annoncé avoir commencé à interroger l’ensemble du personnel. Mais, pour le moment, aucun suspect n’a été interpellé.

 

Pour que cela ne se reproduise plus jamais, la clinique a imposé une nouvelle règle. Chaque employé homme devra désormais être accompagné d’une collègue femme pour entrer dans la chambre d’un patient.

 

L’enquête devrait rapidement déterminer qui est le violeur et père du petit garçon. Les familles des actuels 74 autres patients soignés par l’établissement sont évidemment très inquiètes pour leur proches.

 

En 2017, Hacienda Healthcare avait déjà fait l’objet d’une enquête sanitaire. Des patients avaient remarqué que certains soignants entraient dans leur salle de bain, alors qu’ils étaient nus, sans prévenir. En 2013, un soignant avait été licencié après avoir fait des remarques d’ordre sexuelles à propos de patients. En 1996, aux Etats-Unis, une autre femme, dans le coma depuis 10 ans, avait donné la vie.

En savoir plus sur : - -

Publié par Mélaine le 09 Jan 2019