Une vidéo révèle comment les chiens volés en rue finissent égorgés à l’abattoir puis vendus dans des restaurants indonésiens

 

 

L’association Dog Meat-Free a diffusé des images filmées en Indonésie à peine soutenables à regarder. On y voit comment des chiens arrivent par camions entiers dans des abattoirs, où ils sont battus, égorgés et éviscérés dans des conditions inhumaines. Les autres chiens vivants assistent au massacre de leurs congénères, en attendant leur tour. Regardez la vidéo et partagez cet article pour dénoncer ces actes de barbarie.

> À lire aussi  : Scandale – À Bali, des touristes ont consommé de la viande de chien à leur insu, pensant qu’il s’agissait de brochettes de poulet

Les chiens sont volés à leur propriétaire et emmenés à l’abattoir

Des défenseurs des droits des animaux se sont procurés des images terrifiantes, filmées en caméra discrète dans des abattoirs indonésiens. À Surakarta, des camions arrivent avec des chiens destinés à être tués pour leur viande. Avant même de dénoncer les conditions d’abattage qui sont à peine imaginables, il faut savoir d’où proviennent ces chiens destinés à être mangés. Encore moins chers que les élevages, les chiens sont en réalité capturés dans la rue. « Ils sont aussi volés dans les habitations et on les emmène loin de chez eux. Les trajets peuvent durer plusieurs jours », raconte Lola Webber qui travaille pour la fondation Change for Animals. « Ils sont empaquetés dans des camions ou mis dans des sacs de jute, leur museau est maintenu fermé avec une corde et ils peuvent à peine respirer ».

> À lire aussi  : Victoire : la viande de chien, enfin bannie de l’horrible Festival de Yulin !

Ils sont étourdis, égorgés et vidés de leur sang devant les chiens vivants

Une fois arrivés à l’abattoir, coincés comme des paquets, emmaillotés dans les sacs, ils assistent à la mort de leurs congénères. Ils sont attrapés un après l’autre et étourdis. On les frappe avec un gros bout de bois. Ils sont ensuite pendus par les pattes, la tête en bas et on leur tranche la gorge. Cette viande, dont on ne connait pas la provenance ni l’état de santé des animaux, sera vendue dans l’un des 82 restaurant de la ville de Surakarta qui servent de la viande de chien. Rien que dans cette ville de 500 000 habitants ce sont 1200 chiens qui sont tués par jour. L’Indonésie est le plus grand pays musulman du monde, la viande de chien est donc considérée comme haram. Pourtant, il s’agit d’un des pays avec la Corée, la Chine ou le Vietnam, où le chien est le plus consommé, car les minorités chinoises du pays en raffolent.

> À lire aussi  : Taïwan est officiellement le premier pays d’Asie a bannir la viande de chien et de chat

La viande de chien reste très prisée par certaines minorités indonésiennes

Comme dans de nombreux pays asiatiques, les Indonésiens accordent des vertus thérapeutiques à la viande de chien, notamment pour soigner les problèmes de peau ou l’asthme. Normalement, l’Indonésie impose que les abattoirs de chiens suivent des règles sanitaires comme pour n’importe quel autre type d’abattage. Pourtant, il est estimé qu’environ 90% des chiens tués pour leur viande, proviennent de la rue ou de familles d’où ils ont été volés.

> À lire aussi  : En Corée du Sud, des centaines de chiens sont sauvés d’une « ferme à viande »

Crédits : Change For Animals Foundation, DMFI

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Nicolas F le 27 Avr 2019
 
0