Un activiste a failli mourir, attaché par le cou, emporté par la ligne transporteuse d’un abattoir en marche

Un groupe d’activistes américains a pris d’assaut un abattoir en Californie. Les militants protecteurs des animaux se sont attachés par le cou à une machine servant à transporter les canards. L’un des activistes en panique s’est mis à hurler alors qu’il n’arrivait plus à se détacher et que la machine s’est mise en marche. Regardez la vidéo de cette action qui aurait pu tourner au drame.

> À lire aussi : Une activiste du droit des animaux veut interdire les chiens guides car ils ne sont pas consentent à travailler

Les activistes ont pris d’assaut un abattoir à volaille

L’association Direct Action Everywhere s’est rendue par surprise dans un abattoir à volaille en Californie. La Reichard Duck Farm, située à Petaluma, n’était pas ravie de découvrir les activistes, qui s’en sont pris au matériel. Pour montrer ce que devaient subir les canards vivants, les activistes se sont attachés par le cou, à la ligne transportant normalement la volaille vers l’abattoir. Pour s’accrocher, ils ont utilisé des systèmes d’antivol de vélo, qu’ils ont fermé à clé autour de leur cou. Impuissants, les employés de l’abattoir ont assisté à cette scène. Quand tout à coup, la machine s’est mise en marche et les militants se sont fait tirer par le cou. Un a un, ils se sont libérés des cadenas qui les tenaient prisonniers, sauf un homme qui ne trouvait plus les clés.

> À lire aussi : Un activiste vegan reçoit une queue de renard coupée pour qu’il arrête de s’en prendre aux chasseurs

Un homme est attaché et emporté par la ligne transporteuse en marche

« Il faut arrêter la machine ! », hurlent les activistes en voyant qu’un des leur était incapable de se libérer. Un homme tentait en vain toutes les clés qu’il avait dans son trousseau, mais son ami restait coincé par le cou. Finalement, il a pu être libéré à temps, et il a été conduit d’urgence à l’hôpital après l’incident. Interrogé par ABC7, il a reconnu que leur mission était dangereuse : « Nous sommes obligés d’aller toujours plus loin dans nos actions parce que nous rencontrons une crise mondiale. » Il précise qu’il a senti que sa « vie quittait son corps », lorsqu’il s’est rendu compte qu’il risquait de mourir étranglé.

> À lire aussi : Deux hommes mangent un foie cru dans la rue pour perturber une manifestation vegan

Crédits : Direct Action Everywhere

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Nicolas F le 17 Juin 2019
0