Le Portugal prend une décision radicale pour mettre fin à la souffrance des animaux sauvages !

 

C’est une nouvelle qui en réjouira plus d’un. Ce 30 octobre, au Portugal, une loi visant à interdire les animaux sauvages dans les cirques a été votée par le parlement.

Des animaux sauvages sauvés par la loi

 

Cela fait des années que les associations de défense des animaux réclament l’interdiction d’utiliser des animaux sauvages dans les cirques. Et c’est chose faite puisque ce 30 octobre 2018, le parlement portugais a voté. A partir de 2024, les animaux sauvages seront donc interdits dans les cirques. Lions, tigres ou encore éléphants, cette mesure concernera plus de 1100 animaux. 

 

Et par animaux sauvages, on entend une opposition aux animaux domestiques. Ces derniers sont ceux qui vivent dans l’entourage de l’homme et qui ont subi une modification de leurs caractéristiques à son contact.

 

Ou iront ces animaux sauvages ?

 

La question est essentielle. Et cette nouvelle loi nécessite également une logistique. Aussi, les dresseurs professionnels et propriétaires auront jusque 2024 pour trouver une solution.

 

Le gouvernement met en place un registre sur lequel tous les propriétaires devront inscrire leurs animaux. Ces derniers seront ensuite placés dans des refuges. L’Etat offrira même une prime pour une reconversion à l’emploi à tous les professionnels qui accepteront de se séparer de leur animal avant l’échéance.

 

Les animaux sauvés : les associations se réjouissent

 

Il est évident que cette mesure est encourageante pour les amis des animaux. André Silva (Parti Personnes-Animaux-Nature) qui avait soumis ce projet de loi il y a un an, explique que « Le parlement a enfin compris que des cages plus grandes, des règles plus strictes ou davantage de contrôles n’étaient pas une solution au problème de ces animaux, réduits à de simples marionnettes, ç qui on a retiré leur dignité ».

 

Le Portugal rejoindra ainsi le 25ème pays Européen à prendre une telle mesure. La Suède, pionnière en la matière avait aboli en 1988 les animaux sauvages dans les cirques.

 

En France, nous en sommes très (trop) loin. Pourtant, la prise de conscience se fait peu à peu et plus d’une cinquantaine de villes ont déjà interdit la venue de cirques utilisant ces animaux sauvages pour le divertissement.

 

D’autres alternatives existent. Notamment l’Eco-Cirque, un régal pour les plus (et moins) jeunes.

En savoir plus sur : - -

Publié par Mélaine le 06 Nov 2018
 
0