Attaque de requin mortelle à la Réunion : il s’agissait d’un requin bouledogue de 2m40

Le 30 janvier dernier, une attaque de requin meurtrière a eu lieu à Sainte-Rose. La préfecture de la Réunion a réalisé des examens complémentaires le 1 février et a réussi à déterminer la race de requin responsable.

Un requin bouledogue responsable de cette attaque meurtrière

La préfecture de la Réunion a réalisé un bilan des actions engagées suite à l’attaque de requin qui a eu lieu le 30 janvier 2019 à Sainte-Rose. Pour déterminer au mieux les circonstances, des examens complémentaires ont été réalisés, le 1er février dernier. Cela a donc permis de confirmer que le squale en question n’était autre qu’un requin bouledogue mesurant 2.40 mètres. Une fiche d’analyse des circonstances précise a été établie par le centre de ressources et d’appui pour la réduction du risque requin (CRA). Elle est d’ailleurs consultable sur le site internet info-requin.re. Une affaire qui a cependant choqué toute l’île.

Un requin bouledogue de 2.40 m responsable

Un requin bouledogue responsable de l’attaque meurtrière à Sainte-Rose

Des actions de prévention mises en place contre les attaques de requin

Courant février, diverses actions de prévention contre les attaques de requins vont être mises en place. Les détails de toutes ces actions seront connus ultérieurement. Ces actions seront mises en place dans le but de réduire le risque de ces attaques. Par ailleurs,  la procédure de pêche post-attaque dans le cadre de la législation Réunionnaise, qui a été déclenchée le 30 janvier, s’est terminée le 2 février suite à 72 heures d’opérations. Grâce à ce dispositif, un requin tigre mâle de 3 mètres a pu être capturé le 1er février à 04h35, au niveau de l’embouchure de la Rivière de l’Est.

 

Rappelons toutefois que les requins ne chassent pas l’Homme normalement. Ce sont parfois les comportements humains qui créent ce genre de problème comme le shark diving ou encore l’épuisement des fonds marins par la pêche intensive qui pousse les requins affamés à se rapprocher des côtes.

En savoir plus sur : - - -

Publié par Leslie le 08 Fév 2019