Aude : 18 chiens sauvés d’un élevage clandestin

Le 23 janvier dernier, la Société de Protection des Animaux (SPA) est venue en aide à la direction de la cohésion sociale et de la protection des populations du département de l’Aude, afin de sauver 18 chiens élevés clandestinement.

18 chiens ont été sauvés

Les chiens retrouvés dans « un état inquiétant »

En tout, 19 chiens et chiots étaient présents dans l’élevage clandestin, situé dans la commune de Davejean dans l’Aude. Un chien a été retrouvé mort, mais les 18 autres ont été sauvés in-extremis par la direction de la cohésion sociale et de la protection des populations du département de l’Aude, soutenue pour l’occasion par les SPA de Perpignan et Vallérargues. Les canins étaient dans « un état sanitaire inquiétant », selon le communiqué de presse qui ajoute : « La plupart des animaux présentaient une maigreur avancée, manquaient de soin (tartre, otite…) et de nourriture ».

Les canins présentaient un manque de nourriture et de soin

 

Les 18 canins pris en charge par la SPA

Les différentes Sociétés de Protection des Animaux ont récupéré les meilleurs amis de l’Homme -qui sont pour le moment sous réquisition judiciaire– afin de les placer dans des structures adaptées et les soigner. Ces chiens seront ensuite proposés à l’adoption, bien loin de la misère qu’ils ont vécue dans ce refuge clandestin. Selon l’association, plusieurs procédures judiciaires avaient déjà été lancées contre l’éleveuse.

La femme, non déclarée, doit se rendre devant la justice

 

L’éleveuse clandestine convoquée devant la justice

La femme, qui a reconnu les faits, doit prochainement se rendre devant le procureur de Carcassonne dans le cadre d’une comparution préalable sur reconnaissance de responsabilité. De son côté, la SPA « espère qu’une décision de justice sera rendue rapidement afin que ces animaux puissent être proposés à l’adoption » et « qu’une interdiction pour cette personne de détenir un animal » soit prononcée. Cette comparution statuera également le sort des pauvres toutous.

 

Pour rappel, les élevages doivent obéir à des obligations imposées par la loi.

En savoir plus sur : - -

Publié par Jessy le 09 Mar 2019