Cette sombre découverte dans une caravane va vous donner des frissons

En Pologne, du côté de la ville de Bytów, les habitants de la commune sont extrêmement ébranlés par cette sombre découverte dans une caravane. En effet, sur place, ce sont 24 braques de Weimar qui sont retrouvés dans des cages et dans un état pitoyable ! Découvrez cette histoire en vidéo :

>> À lire aussi : Un dalmatien appuie sur la marche-arrière et envoie une caravane droit dans un lac

Une sombre découverte dans une caravane

Les habitants de la ville de Bytów en Pologne sont écœurés ! En effet, il y a peu, ils font une sombre découverte dans une caravane. À l’intérieur, ce sont pas moins de 24 braques de Weimar qui sont entassés dans des cages. A priori, ils vivaient avec une famille de quatre personnes dans des conditions effroyables.

En effet, lorsqu’ils sont retrouvés, les pauvres chiens n’ont que les os collés sur la peau avec des côtes visibles et sont couverts d’excréments. Ils sont tellement mal en point qu’ils ont même du mal à s’asseoir normalement dans la cage et en plus, ils n’avaient même pas d’eau. Évidemment, un sauvetage s’organise pour les tirer de là au plus vite et les soigner rapidement.

cette-sombre-decouverte-dans-une-caravane-va-vous-donner-frissons

>> À lire aussi : En ouvrant le ventre de ce serpent ils font une macabre découverte…

La fin d’un enfer

En quelques jours, c’est toute une opération de sauvetage qui s’organise après cette sombre découverte dans une caravane. Ainsi, c’est l’association Animal Care Society de Człuchów qui récupère les 22 braques de Weimar pour les mettre en sécurité. Entre-temps, toute la famille qui vivait là a, comme par hasard, disparu…

Rapidement, la ville de Bytów a décidé de contribuer en apportant son soutien financier pour l’alimentation et les soins médicaux et vétérinaires des chiens. Compte tenu de leur état de santé, ils ne sont pour le moment pas encore à l’adoption. En plus, une décision de justice est en cours pour retrouver les coupables. Actuellement, ils risquent au minimum trois années de prison pour mauvais traitements.

Publié par Claire le 27 Juil 2020
0