Coronavirus : Shenzhen interdit la consommation de chats et de chiens !

Avec l’épidémie de Coronavirus qui continue de sévir dans le monde, une ville chinoise décide pour la première fois de l’histoire, d’interdire la consommation de chats et de chiens. Une grande avancée dans le pays.

Coronavirus consommation chats et chiens

>>> À lire aussi : Coronavirus : n’utilisez surtout pas ce produit pour désinfecter votre animal !

Après l’apparition du Coronavirus, Shenzhen interdit la consommation de chats et de chiens

La BBC révèle que Shenzhen, une ville chinoise de 12 millions d’habitants, a décidé d’interdire la consommation de viande de chat et de chien au vu des récents événements. C’est une première dans l’histoire, surtout pour ce commerce d’une telle importance dans le pays.

Le gouvernement de Shenzhen a déclaré que « Les chiens et les chats, en tant qu’animaux de compagnie, ont établi une relation beaucoup plus étroite avec les humains que tous les autres animaux, et l’interdiction de leur consommation est une pratique courante dans les pays développés […] Cette interdiction répond également à la demande et à l’esprit de la civilisation humaine », selon un rapport Reuters.

>>> À lire aussi : La chasse reprend en plein confinement !

Les nouvelles lois prises après l’apparition du Coronavirus

Au total, plus de 10 millions de chiens et 4 millions de chats sont consommés chaque année en Chine. Pire, 30 millions de chiens sont tués chaque année en Asie d’après la Humane Society International (HSI). Peter Li, expert sur la politique chinoise pour Humane Society International salue ce grand pas : « Même si Shenzhen ne représente qu’un petit marché comparé au reste de la province de Guangdong, elle reste une grande ville, plus grande que Wuhan. Cela serait donc significatif et pourrait avoir un effet de domino, avec d’autres villes lui emboîtant le pas ».

Les associations de défense des animaux sont ravies de cette décision qui sera appliquée dès le 1er mai prochain. Par ailleurs, le 24 février dernier dû au Coronavirus, la Chine avait déjà interdit le commerce et la consommation d’animaux sauvages pour « protéger efficacement la santé et la vie de la population ».

>>> À lire aussi : La Chine autorise l’utilisation de bile d’ours pour soigner le Coronavirus

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Justine le 03 Avr 2020
0