Il décapite un chat avec une pelle et écope d’une sentence beaucoup trop légère…

Publié par Charlotte Zuber le 18 Sep 2018

Cette sentence semble beaucoup trop légère aux yeux des défenseurs des animaux.

Au début du mois de Juillet à Cournonsec, vers Montpellier, les habitants de ce petit hameau ont assisté à une horrible scène. L’un des voisins a pris une pelle afin de décapiter le chat de son voisin, nommé Prince. L’homme a porté des dizaines de coups au pauvre animal. Un geste de pure folie auquel il n’a pas manqué de se vanter après l’acte. Les voisins, choqués, sidérés et très tristes, l’ont alors dénoncé aux autorités. Le pauvre. chat quant à lui, n’a pas survécu.

 

Il tue le chat de son voisin à coups de pelle

Ainsi, le 15 septembre, le meurtrier de Prince a été jugé au tribunal. Annie Benezech, la directrice de la SPA de Montpellier, a assisté au procès : « il a décapité Prince à coups de pelle devant plusieurs témoins, et il s’en est vanté par la suite », a-t-elle affirmé devant les jurés. Le faits divers avait fait grand bruit aux alentours de Montpellier, et de nombreux défenseurs des animaux s’étaient rassemblés pour protester contre cet acte barbare.  Plus tôt, une pétition avait circulé sur les réseaux sociaux afin que la sentence de l’homme soit à la hauteur.

 

La sentence du tribunal semble très légère

Ainsi, le verdict a été rendu et il n’est malheureusement pas à la hauteur du maitre de Prince, ni des défenseurs des animaux. En effet, l’assassin du petit chat a été condamné à 3 mois de prison avec sursis. Scandalisée, la SPA ne compte pas s’arrêter là. Au départ, l’homme risquait seulement une amende de 500 euros pour son geste. La justice a encore beaucoup d’efforts à fournir en matière de défense animale…

il assassine un chat avec une pelle

En savoir plus sur : - - - -

 
0