Le dernier rhinocéros mâle de Sumatra qui vivait en Malaisie vient de mourir

 

Tam, le dernier rhinocéros mâle de Sumatra qui vivait en Malaisie est décédé. C’est un coup dur porté à l’espèce qui est déjà en danger critique d’extinction avec moins de 80 spécimens en vie. Découvert en 2008 dans une plantation de palmiers à huile, Tam a été capturé et transféré dans la réserve faunique de Tabin, dans l’Etat de Sabah. Tam avait été placé avec deux femelles rhinocéros, Puntung et Iman, mais les efforts pour que les trois animaux vivent ensemble et réussissent à procréer ont été infructueux.

rhinocéros de sumatra

Avec l’euthanasie de Puntung en 2017 due à un cancer, Iman est désormais le seul membre de son espèce en Malaisie. Après des décennies de déforestation, et surtout à cause du braconnage illégal, on estime aujourd’hui que moins de 80 rhinocéros de Sumatra existent à l’Etat sauvage dans le monde. La plupart vie aujourd’hui sur l’île de Sumatra d’ou ils tiennent leur nom, le reste est dispersé à travers Kalimantan dans le Bornéo indonésien. Les rhinocéros de Sumatra sont tellement peu nombreux que les scientifiques estiment que leur isolement est la plus grande menace à leur survie. En effet les femelles de cette espèce peuvent développer des kystes ou des fibromes au niveau de leurs organes reproducteurs si elle restent trop longtemps sans s’accoupler, ce qui provoque la stérilité de nombreuses femelles.

>>> A lire aussi: Epuisé, une éléphanteau s’effondre alors qu’il divertissait des touriste en Thaïlande

Une coalition s’est créée pour sauver les rhinocéros de Sumatra

C’est pourquoi, en 2018, les principaux organismes mondiaux à but non lucratif pour la protection des animaux ont annoncé une collaboration sans précédent baptisée Sumatran Rhino Rescue. Le but de cette collaboration est de trouver et de capturer en toute sécurité le plus grand nombre de rhinocéros sauvages afin de pouvoir les réunir pour une reproduction en captivité.

« La mort du Tam souligne à quel point les efforts de collaboration autour du projet Sumatran Rhino Rescue sont d’une importance cruciale. » déclare Margaret Kinniard, responsable des pratiques relatives à la faune pour le WWF International. « Nous devons capturer ces derniers rhinocéros isolés à Kilimantan et à Sumatra et faire de notre mieux pour les encourager à faire des bébés » .

carte repartition rhinoceros

Cette carte montre la répartition historique du rhinocéros de Sumatra face à sa répartition actuelle.

>>> A lire aussi: les Koalas sont en voie de disparition! Personne ne veut les voir disparaître 

L’état de Tam se détériorait depuis le mois d’avril

L’état de Tam était en déclin constant depuis fin avril, date à laquelle son appétit et sa vigilance ont décliné, selon la directrice du département de la faune de Sabah. Des analyses d’urine ont révélé que les reins et peut être d’autres organes du rhinocéros commençaient à lui faire défaut.

Les autorités ne peuvent pas encore dire pourquoi l’état de santé de Tam s’est détérioré si rapidement. Il est possible que la vieillesse de l’animal soit en cause. On estime que Tam avait environ trente ans et ces animaux n’ont qu’une espérance de vie de 35 à 40 ans.

« Nous avions tellement espéré que Tam produirait une progéniture en captivité, mais cet espoir a été anéanti lorsque les deux femelles en captivité à Tabin ont été incapables de porter des fœtus » explique Margaret Kinnaird. Bien que Tam n’ait pas été en mesure de produire lui-même une progéniture, sa présence en captivité aura aidé les scientifiques à mieux comprendre son espèce.

« Les travaux réalisés par l’Alliance des rhinocéros de Bornéo avec des techniques de reproductions avancées, notamment la récolte d’œufs et la création d’embryon, nous ont permis de progresser dans la compréhension de la biologie de l’espèce » à déclaré Susie Ellis, la directrice de la Fondation International Rhino. « Le public doit comprendre à quel point la survie des rhinocéros de Sumatra est précaire« . La perte de Tam représente environ 1% de la population restante des rhinocéros de Sumatra.

Un nouvel Espoir

Aussi tragique que soit la mort de Tam, elle sonne comme un réveil pour retrouver plus d’animaux dans la nature, explique Kinnaird.

La bonne nouvelle est que la coalition a déjà réussi à capturer une nouvelle femelle. Elle se prénomme Pahu et a été mise en captivité à la fin de l’année dernière. Son transfert dans un nouvel établissement d’élevage à Keilan était si important que le rhinocéros a été escorté par la police. Selon les experts, Pahu a l’air d’être en bonne santé pour la reproduction. Elle s’épanouit dans sa nouvelle maison et avec un peu de chance elle pourra bientôt avoir de la compagnie.

rhino sumatra

Les dernières enquêtes indiquent qu’il y aurait encore d’autres rhinocéros errants dans les forêts de Kalimantan. Cette annonce redonne espoir à Margaret Kinnaird.

« Nous devons continuer à concentrer nos efforts sur la sauvegarde des 80 rhinocéros restant de Sumatra, en combinant protection intensive et élevage en captivé, et en travaillant avec les populations locales pour leur inculquer le fait que le rhinocéros fait partie de leur patrimoine biologique » explique Susie Ellis. « C’est une bataille que nous ne pouvons pas nous permettre de perdre » .

>>> A lire aussi: Rapport de l’ONU: le taux d’extinction des espèces animales et végétales ne fait qu’augmenter 

En savoir plus sur : - - -

Publié par Delphine le 29 Mai 2019
 
0