Des chasseurs Britanniques utilisent une faille juridique et importent 700 défenses d’animaux

C’est un vent de contestations qui s’abat sur l’Angleterre. Des chasseurs Britanniques usent et abusent d’une faille juridique et ramènent 700 défenses d’animaux qu’ils mettent en vente dans un catalogue macabre.

 

Des chasseurs Britanniques ramènent 700 défenses d’animaux aux pays

Ce sont des chiffres tristement impressionnants. Au cours des dix dernières années, deux tonnes d’ivoire d’éléphant ont été importée en Grande-Bretagne. En effet, des chasseurs Britanniques utilisent une faille juridique pour importer leurs trophées macabres. Ils sont d’ailleurs inventoriés dans un catalogue pour être mis à la vente. Et parmi ces articles, on trouve notamment : 729 défenses d’éléphant et plus de 400 autres récompenses qui appartiennent à des espèces les plus menacées au monde.

 

 

 

Mais ça ne s’arrête pas là ! Selon les Nations Unies, des chasseurs ont également rapporté les trophées de 337 hippopotames, 298 ours noirs, 193 babouins, 159 léopards, 142 zèbres et 91 lions entre 2007 et 2016. Des chiffres choquants qui valent à l’Angleterre d’être vivement critiquée.

 

chasseurs-Britannique-trophées-faille-juridique

Contrairement à ses homologues Français, Hollandais et Australiens, l’Angleterre n’a pas tenu sa promesse en matière d’importation de trophées de chasse

Les chasseurs Britanniques utilisent une faille juridique

Contrairement à ses homologues Français, Hollandais et Australiens, l’Angleterre n’a pas tenu sa promesse en matière d’importation de trophées de chasse. Alors, pour faire face à ces chasseurs qui abattent impunément des animaux sauvages, tout le monde s’y met. Célébrités, associations…À tel point que le gouvernement décide d’examiner de plus près les dérives de cette pratique controversée.

 

 

 Eduardo Goncalves, membre de la campagne qui vise à interdire la chasse au trophée, déclare : « Il s’agit d’un massacre grotesque à grande échelle qui pousse les espèces menacées au bord de l’extinction. » Mais les chasseurs Britanniques affirment que le butin amassé par la vente de trophées sert à lutter contre le braconnage. Et comble du comble, ils comparent la lutte anti-chasse à de la discrimination : « La chasse aux sorcières anti-chasse est vraiment préjudiciable. Cela ressemble à de l’homophobie à mon avis. »

 

 

Heureusement, la décision a été prise : « Le gouvernement ne délivrera pas de permis d’importation pour un trophée à moins que l’importateur ne puisse démontrer qu’il n’a eu aucun impact négatif sur les espèces menacées et que le trophée a été obtenu à partir d’une opération de chasse durable. » 

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Claire le 26 Nov 2018