Une panthère des neiges abattue après s’être échappée de son enclos

Le zoo de Dudley en Angleterre a la chance d’accueillir deux panthères des neiges. Cette espèce, originaire d’Asie centrale et d’Asie du Sud, est aujourd’hui menacée. Alors qu’il faudrait donc faire en sorte de la conserver, Margaash, une des deux panthères du zoo, a été abattue. L’animal s’était échappé de son enclos après qu’un gardien l’ait laissé ouvert.

 

 

La panthère des neiges avait quitté son enclos

 

En octobre dernier, Margaash a réussi à quitter son enclos qu’un gardien du zoo avait oublié de fermer. Après avoir tout essayé pour ramener l’animal à sa place, un membre de l’équipe de protection du zoo a utilisé son arme à feu pour abattre la panthère des neiges. D’après un porte-parole du zoo, il n’avait pas d’autres choix pour la sécurité du public. Alors l’animal a été euthanasié avec « une seule balle et n’a pas souffert ». Il ajoute également que l’utilisation de tranquillisant n’était pas une bonne option : « Comme l’animal s’approchait des bois environnants et que la nuit tombait, le vétérinaire ne pensant pas qu’un tranquillisant était une bonne option à cause du temps qu’il faut au produit pour faire effet ».

 

>> A lire aussi : Deux soigneurs maltraitent des pandas dans un zoo : la vidéo qui fait scandale ! (vidéo)

 

Panthère des neiges abattue dans un zoo

 

La panthère des neiges abattue en dernier recours

 

Margaash avait toujours vécu en captivité. La panthère des neiges mâle de 8 ans était arrivée au zoo de Dudley en 2011 et partageait son enclos depuis 3 ans avec Taïga, une panthère femelle. Quand un membre de l’équipe du zoo a vu l’animal dehors, il a déclenché la procédure d’évasion d’animal après avoir alerté les managers. Après cet incident, le zoo a pris l’affaire au sérieux et a annoncé l’ouverture d’une enquête disciplinaire.

 

>> A lire aussi : Un célèbre loup du parc de Yellowstone est abattu par un chasseur de trophée

 

Elle mènera à une vérification des systèmes de sécurité de tous les enclos. Les employés qui ont été impliqués dans la mort de Margaash sont également pris en charge. « C’était un incident incroyablement triste et notre staff a naturellement le cœur brisé d’en être arrivé là. L’euthanasie est, et sera toujours, un dernier recours » explique le porte-parole. Dommage qu’il faille en arriver à de telles extrémités alors que l’espèce est déjà menacée.

 

Source : The Guardian, Telegraph

En savoir plus sur : - - -

Publié par Axel le 03 Déc 2018